ZoneFoot
Accueil » Articles » LFPC-SYCEC : la guerre continue…

LFPC-SYCEC : la guerre continue…

En dépit de la médiation jouée par la Fédération camerounaise de football pour ramener la paix au sein de la Ligue de football professionnel du Cameroun, les tensions restent vives entre le président Pierre Semengue et les clubs. Le climat délétère qui prévaut ne rassure pas sur la reprise effective du championnat le 26 janvier prochain.

Le coup d’envoi de la saison en Ligue 1 sera-t-elle vraiment donné le 26 janvier prochain tel qu’annoncé par la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) ? Bien malin sera celui qui y répondra avec certitude à cette question, eu égard à la porosité de l’atmosphère qui règne actuellement entre le président de la LFPC, le Général Pierre Semengue, et certains clubs réunis au sein du Syndicat des clubs d’élite du Cameroun (Sycec). Cet organe qui se pose en défenseur des intérêts des clubs de première et de deuxième divisions, a quasiment battu en brèche les résolutions du Conseil d’administration de la LFPC tenu à Yaoundé le 11 janvier dernier.

Le Sycec conditionne la participation des clubs affiliés en son sein aux prochains championnats par la tenue préalable de l’Assemblée générale de la LFPC. Le Conseil de la Ligue a décidé de la tenue de cette AG au mois de février, après le lancement des championnats. Une décision qui ne sied pas au Sycec, qui croit savoir que l’AG devra dresser une évaluation de la saison écoulée, et jeter les balises de la nouvelle saison, non sans définir le budget prévisionnel de fonctionnement de la LFPC.

Le président de la Ligue émet cependant des réserves sur la légalité du Sycec, et taxe ses représentants de «poignée de manipulateurs… à la reconquête des privilèges perdus» au sein de la LFPC. Pierre Semengue les convie tout de même à un Conseil d’administration le 25 janvier prochain, en précisant que les membres du syndicat s’y présentent munis «des documents de [leur] accréditation officielle par les pouvoirs publics aux fins d’observer quelles sont les motivations réelles de la saison sportive 2018/2019 par les clubs», peut-on lire dans un communiqué diffusé lundi par le patron du football professionnel.

La LFPC réitère le lancement de la saison le 26 janvier prochain, tout en indiquant que le coup d’envoi en Ligue 2 est atermoyé au 2 février prochain, pour des «raisons de commodités», alors qu’il était initialement prévu le 30 janvier.

Articles associés

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.