fbpx
ZoneFoot
Accueil » Articles » Série noire : En mémoire de quelques footballeurs africains partis trop tôt

Série noire : En mémoire de quelques footballeurs africains partis trop tôt

Michel N’GOM, Seth ADONKOR, Jason MAYELE, Marc Vivien FOE, Valery MEZAGUE, Patrick EKENG, Albert EBOSSE…

La triste nouvelle de la disparition de l’avion transportant le footballeur argentin du FC Nantes, Emiliano Sala vers Cardiff où il venait de signer m’a offert un prétexte pour évoquer la mémoire de ces jeunes footballeurs, partis trop tôt. Par-delà les cas Marc Vivien Foé et Albert Ebossé que j’ai récemment évoqués, je voudrai parler de 3 garçons que je connaissais à titre personnel : le congolais Jason MAYELE, et mes « petits frères » Patrick EKENG EKENG et Valery MEZAGUE.

Né en 1976 à Kinshasa, l’international Jason MAYELE (Photo en Jaune) signe sa première licence en 1994 à la Berrichonne de Châteauroux. Grâce à ses qualités techniques, il s’impose un élément essentiel du dispositif castelroussin. En 1999, il quitte la Berrichonne après y avoir inscrit 32 buts en 159 matchs et pose ses valises à Cagliari où son talent éclate au grand jour. Sa réputation dépasse les limites de la série B. Deux ans après, il est recruté par le Chievo Verone fraîchement promu en série A. Malheureusement, le 02 Mars 2002, il est victime d’un accident de la circulation en Italie, alors qu’il s’apprêtait à rejoindre ses coéquipiers au terrain d’entraînement, pour préparer le lendemain un déplacement sur Parme. Malgré la promptitude des dirigeants du Chievo Verone qui l’ont transporté en Hélicoptère, il meurt quelques heures plus tard.

Patrick Claude EKENG EKENG, né le 26 mars 1990 à Yaoundé, évoluait en Roumanie. Sélectionné avec les Lions Indomptables lors de la Coupe d’Afrique des nations 2015, il est passé par le Canon de Yaoundé, Le Mans, Lausanne Sport, Cordou en Espagne, et enfin Bucarest. Le 6 mai 2016, il rentre en jeu à la 70e minute d’un match entre le Dinamo Bucarest et Viitorul Constanta. Peu avant le match, il explique à un ami qu’il ne souhaite pas jouer le prochain match. Sept minutes après son entrée, alors que son équipe mène par 3-2, Patrick EKENG s’effondre dans le rond central, comme Marc-Vivien Foé lors de la Coupe des Confédérations 2003, à la suite d’une crise cardiaque. Il est transféré à l’hôpital où l’on tente de le réanimer, mais sa mort est confirmée deux heures plus tard. Il n’avait que 26 ans.

Valéry MEZAGUE (ci-dessus) lui, découvre le football à l’US Camerounaise de Marseille, où jouait son père. Repéré par Roger Milla, recruteur au Montpellier HSC, il rejoint son centre de formation à 15 ans. En mars 2003, il est sélectionné à la fois en équipe de France espoirs et en sélection du Cameroun, il choisit les « Lions indomptables » et le 27 mars 2003, il joue son premier match contre Madagascar. Avec la sélection camerounaise, il dispute en juin 2003 la Coupe des Confédérations et ira jusqu’en finale. Juillet 2003, il est gravement blessé dans un accident de la route. Victime d’un traumatisme crânien, il reste dans le coma pendant trois jours. Il ne retrouvera jamais son niveau d’avant.

Le 31 août 2004, il est prêté au Portsmouth et participe avec le Cameroun à la coupe d’Afrique des nations. Il redevient titulaire en équipe première et son bon début de saison attire l’intérêt du FC Sochaux. Il retrouve en 2007 la sélection et joue un match amical contre une sélection de Galice. Avec le HAC, il remporte le championnat de France de Ligue 2. Malheureusement, il est retrouvé mort dans son appartement de Toulon le 15 novembre 2014, victime d’un arrêt cardiaque.

« A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons ».

Claude KANA
Historien du football

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.