ZoneFoot
Accueil » Articles » David Kiki, un latéral conquérant et explosif !

David Kiki, un latéral conquérant et explosif !

Le Bénin, a décroché dimanche dernier son billet pour une 4ème Coupe d’Afrique des Nations. Un résultat qui est aussi dû aux joueurs présents tout au long de ces éliminatoires. David Kiki est un latéral gauche de l’effectif, qui ne cesse de gagner du crédit de par ses prestations.

kiki 1

“Qui veut gravir une montagne commence par le bas” dit-on. Cette citation illustre parfaitement la personnalité de David Kiki qui n’a pas peur de sortir de sa zone de confort pour grapiller de l’expérience.

Né le 25 novembre 1993, à Vakon (une localité du Bénin), Enagnon David Kiki de son nom complet est un jeune latéral gauche béninois. Il est sous contrat actuellement avec le Stade Brestois 29 et est prêté au Red Star. Une certaine forme de régression quand on connaît le standing du Stade Brestois mais qui s’explique par le manque de temps de jeu du joueur.

Des débuts plutôt normaux !

Ayant débuté la pratique du football dans son Bénin natal, Kiki est très vite repéré par l’académie France-Bénin Football situé à Akpo-Missrété. Faisant étalage de son talent, il bénéficie comme les meilleurs joueurs du centre d’un stage en France qui ne s’avère pas concluant. Partie remise, puisque en 2009 et une année plus tard, David Kiki s’installe à Belfort en France profitant d’un partenariat entre le directeur du centre de Missrété et la société “Alstom”. Il s’engage avec l’ASM Belfort club de CFA, poursuivant en parallèle son cursus d’ingénieur.

Du vécu en Domino’s Ligue 2 !

De ses débuts à Belfort en 2012 à son départ, le numéro 5 du Red Star aura disputé 53 rencontres. Il montra une efficacité inhabituelle pour son poste lors des trois saisons en inscrivant sept réalisations. Après de bons et loyaux services, et avec un diplôme désormais à son actif, Kiki décide de changer de destination. Il rejoint ainsi le Chamois Niortais en Ligue 2 avec lequel il passe deux saisons (2015-2017). Dans ce club, David a l’occasion de côtoyer un autre David, Djigla cette fois ci et Saturnin Allagbé, deux autres acteurs majeurs de la qualification de dimanche dernier. Dans une ambiance de véritable famille, il s’impose comme titulaire indéboulonnable à son poste disputant 69 rencontres pour deux buts avec de belles prestations à la clé. Ceci lui vaut, d’attirer la convoitise d’un des clubs encore plus riches de l’antichambre française: le Stade Brestois 29. Malheureusement, depuis son arrivée en 2017, il ne parvient pas réellement à s’imposer, barré par la concurrence avec Bernard d’un côté et surtout handicapé par des blessures à répétition. Des coupures qui lui valent d’être relégué totalement au banc au début de l’exercice 2018-2019. C’est bien logiquement que malgré la belle saison de son club (2ème de ligue 2), il décide de signer chez le Red Star afin de gagner du temps de jeu.

Un amour de la sélection!

Comparativement à certains internationaux évoluant dans l’hexagone, David Kiki a très vite décidé de représenter ses couleurs nationales. De facto, il honorait sa première sélection le 14 juin 2015 dans le cadre des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations 2017. C’était sous Manuel Amorros face à la Guinée Équatoriale . Depuis lors, Kiki compte environ plus de 12 rencontres avec son pays le Bénin avec à chaque fois de l’engagement sur le terrain. Il participera à la première CAN de son histoire avec ses partenaires, la récompense d’une belle campagne éliminatoire.

Une personnalité conquérante!

Du haut de ses 1m80, Kiki possède une silhouette parfaite. Ceci évidemment constitue un atout dans ses allées et venues dans son couloir. Sur le plan de l’engagement aussi, le natif de Vakon ne ménage guère ses efforts. Il a multiplié les courses et les efforts dimanche notamment face aux éperviers. Mentalement, David Kiki est un exemple pour les futurs joueurs béninois à l’étranger. Il a quitté une équipe bien placée pour le dernier ceci dans le simple intérêt de continuer à apprendre et gagner du temps de jeu. Il ne cache pas non plus ses ambitions lui qui en 2017 révélait au micro de Bjfoot ” Je veux viser haut. Le mercato est ouvert donc on verra bien ce qui va se passer d’ici la fin. L’objectif, il reste toujours le même c’est de jouer en Ligue 1 ou à l’étranger en Angleterre ou en Espagne”. Heureusement, la Ligue 1 est à portée de bras et d’ici la fin de saison, si le Stade Brestois maintient le rythme, il découvrira l’élite française. C’est là tout le malheur qu’on lui souhaite.

Dotée d’une belle personnalité sur et en dehors du terrain, David Kiki est sans doute une valeur sûre à long terme au poste d’arrière gauche en sélection. Le successeur d’un certain Anicet Adjamonsi devra continuer son apprentissage du haut niveau pour revenir prêt et aguerri pour l’épopée égyptienne. La nation aura besoin de tout ses vaillants soldats.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.
ZoneFoot is now SpoortsThe Social Network for Sports