ZoneFoot
Accueil » Articles » Arbitrage : Gérard Fotso voit son rêve se briser en deux

Arbitrage : Gérard Fotso voit son rêve se briser en deux

« Une pensée pour l’arbitre fédéral de L1 Gérard FOTSO, victime d’un accident de route il y a plusieurs mois sur l’axe Douala – Bafoussam, alors qu’il allait officier un match du championnat de ligue 1 Bamboutos -Ums . L’arbitre se trouve actuellement à l’hôpital Général de Douala chambre 440 selon nos sources. Les mêmes sources nous indiquent que Gérard FOTSO est dans un État extrêmement préoccupant ».
Ce S.O.S faisait le tour des rédactions à Douala deux mois après son accident (12 mars 2017). Deux ans après, c’est le statisme et le mutisme total. Après Douala (hôpital général), c’est à Bafut dans la région du nord-ouest que l’arbitre va trouver refuge dans un hôpital des missionnaires catholiques. Sa rééducation dans cet espace connait des améliorations jusqu’au moment où les affres de la crise Anglophone favorisent son retour sur Douala. Faute de moyens, l’homme en noir est obligé de rester cloîtré chez lui sans soins appropriés. Physiquement diminué (il a perdu l’usage de ses membres supérieurs et inférieurs), moralement abattu, l’ex-arbitre médite sur son sort désormais en scrutant le ciel.

Que faut-il pour sortir ce vaillant arbitre de cette situation ?
Interrogés par nos confrères équinoxe radio ce mardi matin, l’un des collègues de Fotso par ailleurs président régional de l’association Camerounaise des arbitres de football le nommé Ngon Mbeleck parle d’une « évacuation sanitaire ».Dit-il d’après les différents diagnostics, les spécialistes sont formels, seul l’évacuation pour un lieu hospitalier en occident plus approprié donnerait espoir à l’arbitre de retrouver l’usage de ses membres. Cette opération nécessite un apport financier de prêt de 7.000.000 FCFA, une somme d’argent que le concerné ne possède pas.

Que disent la FECAFOOT et la ligue ?

Rien jusqu’ici. D’ailleurs Gérard Fotso estime être lésé par les deux instances. Toutefois, il reconnait qu’au début les deux institutions lui ont apporté un peu de soutien pour régler les factures d’hôpital, mais après, plus rien.  « Je me bats seul avec l’aide des amis et collègues arbitres, ma famille aussi me soutien … » lance t-il au confrère qui l’interroge (Raul Foé d’équinoxe radio Ndlr). Une assertion confirmée par Ngon Mbeleck son ami et collègue, qui pousse même plus loin  en parlant « d’abandon ». Par ailleurs, un constat alarmant a été fait  sur la question de l’assurance, qui selon l’intéressé n’est pas à jour. En un mot l’homme en noir n’était pas assuré au moment des faits il y a deux ans, malgré toutes les assurances données à cet effet par les responsables de la ligue.

Carrière et parcours de l’homme

C’est dans la région du littoral que Gérard Fotso fera tout son parcours, il gravira tous les échelons, arbitre d’arrondissement, départemental, régional et puis fédéral. Intègre et homme de principe, il n’est jamais mêlé aux affaires de corruption et frasques qui minent ce milieu « pourri ».Les autorités ne lésinent pas pour lui confier certaines rencontres délicates, missions qu’il va  toujours accomplir avec honneur et fidélité, comme celle de ce fameux 12 mars 2017, où il allait départager Bamboutos et Ums, malheureusement il n’y arrivera jamais fauché en cours de route par un vilain accident de route qui l’écarte définitivement de sa passion. Gérard Fotso, c’est plus d’une centaine de matchs dans les jambes en tant qu’arbitre fédéral, c’est à dire de ligue 1 et 2. Avant son accident, il aspirait au grade d’international, un couronnement en péroraison pour ce jeune dévoué et passionné par un métier risqué au Cameroun.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.
ZoneFoot is now SpoortsThe Social Network for Sports