ZoneFoot
Accueil » Articles » Togo: La manifestation du MMLK pour le départ de Claude Le Roy sur un goût d’inachevé

Togo: La manifestation du MMLK pour le départ de Claude Le Roy sur un goût d’inachevé

Dans une lettre adressée hier au premier responsable du Mouvement Martin Luther King, pasteur Édoh Komi, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales Payadowa Boukpessi a finalement autorisé le sit-in mais à un seul endroit, la devanture du stade municipal de Lomé. Depuis hier, des voix s’élèvent pour inciter le peuple togolais à faire massivement le déplacement afin d’afficher leur mécontentement. Comme prévu, le sit-in a eu lieu à l’endroit indiqué mais n’a pas pu aller à son terme.

Programmée pour débuter à 8h, la manifestation a pris du temps pour prendre son envol compte de la moindre affluence. A force de rester et attendre les autres manifestants, le public, estimé à une cinquantaine de personnes, a commencé par hausser la voix. Le slogan qui revenait est “Claude Le Roy démission! Claude Le Roy must go”.

Autorisée pour un sit-in à la devanture du stade municipal de Lomé, la manifestation a pris l’allure d’une marche. Une décision prise par les manifestants pour faire entendre leur voix à travers les quartiers environnants. A peine 50 mètres du point du sit-in, les forces de l’ordre ont dû disperser la foule par des gaz lacrymogènes. Un véritable bazar aux abords du stade municipal de Lomé.

À la fin du sit-in, le premier responsable du Mouvement Martin Luther King, pasteur Édoh komi, pense qu’il y a eu incompréhension entre les manifestants et les forces de l’ordre, c’est pour cette raison qu’il y ait cette interruption brusque à travers les gaz lacrymogènes.

Le sit-in a été dispersé pour faute d’incompréhension entre les forces de l’ordre et nous. Nous étions encore dans le périmètre du stade omnisport de Lomé. On n’a pas dérapé pour que les forces de l’ordre puissent lancer des gaz lacrymogènes” a-t-il fait savoir.

Selon le pasteur Édoh Komi, l’objectif primitif de cette manifestation est de forcer le sélectionneur à démissionner, faute de quoi, il y aura dans les prochains mois, un mot d’ordre de boycott des matchs de la sélection nationale.

On a manifesté pour que Claude Le Roy puisse partir et nous sommes dans cette logique et sans cette dynamique. Il faut que le gouvernement togolais et Claude Le Roy puissent tirer les conséquences de tout ce qui adviendra. Le plus important est que le message soit passé. Claude Le Roy doit partir et c’est la moindre des choses qu’on doit savoir. Si Claude Le Roy persiste il y aura désormais le boycott des matchs des Éperviers parce que nous ne voulons plus de lui, il n’y a plus de communion entre le public et son équipe. Il faut alors mettre la pression sur le gouvernement togolais pour que Claude Le Roy parte avant que le choses ne le quittent” a-t-il déclaré.

Dans les mois qui viennent, l’ONG Urgences Panafricanistes branche Togo emboitera les pas du Mouvement Martin Luther King pour réclamer la rupture du contrat du technicien français.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.
ZoneFoot is now SpoortsThe Social Network for Sports