ZoneFoot
Accueil » Articles » Ecureuils : Oswald Homeky justifie le choix Michel Dussuyer !

Ecureuils : Oswald Homeky justifie le choix Michel Dussuyer !

Qualifiés pour leur quatrième Coupe d’Afrique des Nations, les Écureuils du Bénin ont rendu fier tout un peuple qui les a soutenu du début à la fin des éliminatoires. L’implication des joueurs, du staff technique, des autorités fédérales et ministérielles s’est fait sentir tout au long du parcours des éliminatoires. Le patron des sports au Bénin, Oswald Homeky, l’un des principaux acteurs, est revenu sur certaines préoccupations lors d’un entretien à lui réalisé par Jeune Afrique. Il est notamment revenu sur les mobiles du choix de Michel Dussuyer comme sélectionneur national, du nouveau climat au sein des Écureuils et de la, future collaboration de l’ancien capitaine des Écureuils Jean Marc Adjovi Boco et le ministère des Sports.

Michel Dussuyer
En Juin 2017, le Bénin avait démarré les campagnes éliminatoires avec l’ancien international béninois Oumar Tchomogo sur les bancs (victoire contre la Gambie à Cotonou 1-0, ndlr). Mais le contrat de ce dernier arrivé à son terme, n’a tout simplement pas été renouvelé. Oumar Tchomogo n’avait d’ailleurs pas réussi à qualifier le Bénin à la CAN 2017 (avec le naufrage à Bamako 5-2). Le ministre voulait donc un autre entraineur d’envergure connaissant bien les réalités de l’Afrique. “Michel Dussuyer était à mes yeux un choix logique. Il connaît bien le pays, il a une très bonne connaissance de l’Afrique. À compétences égales, nous aurions choisi un béninois. Mais le profil et l’expérience de Dussuyer ont fait la différence, et le choix a été approuvé par la fédération” a confié Oswald Homeky à nos confrères de Jeune Afrique. Michel Dussuyer qui avait un contrat d’objectif, “qualifier le Bénin à Egypte 2019”, n’a pas failli à sa mission. Il sera donc sur le banc des Écureuils au pays des Pharaons pour essayer de faire un bon résultat.

Dans la suite de son entretien, Oswald Homeky est aussi revenu sur le bon climat qui règne au sein du onze national avec les problèmes organisationnels réglés. Qu’il vous souvienne que certains joueurs de l’équipe nationale dont le gardien Fabien Farnolle se sont plains de la lenteur aadministrative sur le plan de l’organisation de certaines rencontres. “Aujourd’hui, la sélection bénéficie d’un cadre professionnel. Les histoires de primes sont réglées à l’avance. Les questions liées aux déplacements, aux hébergements et aux équipements également. Les rapports avec les joueurs sont déformais fluides. Nous ne voulons plus des problèmes du passé. ” a martelé le ministre de 37 ans. Il a poursuivi en rappelant le bon rapport qu’il y a entre la, FBF et le Ministère des Sports. Il affirme ceci “Par exemple, pour la préparation de la CAN, tout sera fait pour que le staff technique et les joueurs travaillent dans de bonnes conditions. Il y aura un premier stage à Cotonou puis un autre à l’étranger. En effet, le plan de préparation des Écureuils du Bénin pour leur participation à la CAN est déjà connu (il reste les dernières précisions). Le stage de préparation à l’étranger pourrait se tenir probablement aux Émirats Arabes Unis selon les informations.

L’autre volet de l’entretien qui peut intéresser est le futur contrat qui sera signé entre le ministère des Sports et l’ancien international béninois Jean Marc Adjovi Boco (co-fondateur de l’académie Diambars au Sénégal). Ce contrat rentre dans le cadre du projet de création académies dans plusieurs régions du pays, car le nouveau gouvernement du Président Patrice Talon prône la formation à la base.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.
ZoneFoot is now SpoortsThe Social Network for Sports