fbpx
ZoneFoot
Accueil » Articles » [Cameroun] Infrastructures : Mbankomo ou le centre de l’excellence de la honte

[Cameroun] Infrastructures : Mbankomo ou le centre de l’excellence de la honte

A l’abandon depuis plusieurs années, ce joyau architectural se meurt au quotidien. Jadis la fierté du Cameroun, ce centre est désormais la risée et la honte du sport Camerounais.

Description

Fonctionnel depuis 2010, le Centre d’excellence de la CAF à Mbankomo a été inauguré en 2014 en présence des présidents de la CAF, Issa Hayatou et et Sepp Blatter de la FIFA. Cette infrastructure ultra moderne est composée entre autres, d’un hôtel 3 étoiles, de 3 terrains d’entraînement, d’une piscine et d’autres commodités. La structure qui fait référence en Afrique, accueille régulièrement les équipes africaines dans le cadre de leur préparation.

Descente aux enfers

Mais depuis 2017, à la suite de l’arrivée du malgache Ahmad Ahmad à la tête de la CAF, l’instance faîtière du football africain a décidé de geler les financements destinés à l’entretien et au payement des salaires du personnel du Centre d’excellence de la CAF.C’est ainsi qu’en 2018, la CAF décide de vendre cette infrastructure à l’Etat du Cameroun. Mais, jusqu’ici, la transaction n’est toujours pas bouclée. Entre temps, le personnel du Centre accuse 7 mois d’arriérés de salaire et le Centre d’excellence de la CAF se meurt. Selon les termes de la concession de propriété entre la CAF et l’Etat du Cameroun, le Centre d’excellence de la CAF devrait devenir la propriété du Cameroun si la CAF décidait de ne plus assurer la gestion.

Interrogation

Peut-on concevoir qu’à la veille du CHAN 2021 et de la CAN de 2022, le Cameroun laisse ainsi cette infrastructure ultra moderne à l’abandon ?

 Avec Joel Wadem

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.