fbpx
ZoneFoot
Accueil » Articles » [Cameroun] Don de 22 logements aux lions: Jules Nyongha est formel sur le cas Bell

[Cameroun] Don de 22 logements aux lions: Jules Nyongha est formel sur le cas Bell

Parmi les adjoints du coach Russe à l’époque, le technicien Camerounais ne s’oppose pas au don de 22 logements sociaux que le Président Biya a décidé d’octroyer aux joueurs, 30 ans après. Le coach apprécie le geste présidentiel, mais souhaite que l’action s’étende aussi aux entraîneurs. Interrogés par nos confrères d’Amplitude FM, une radio qui émet à Yaoundé, Jules Fréderic Nyongha a donné des précisions sur le cas de Joseph Antoine Bell.

Mal interprétés ou volonté de nuire, les propos du coach font le buzz depuis plusieurs jours, au sujet de ce qu’il a déclaré sur le cas de son ex-joueur de l’époque. Membre de l’encadrement technique au mondial Italien, Nyongha n’a jamais contesté l’octroi d’une maison par le président Paul Biya à un quelconque joueur, fut-il Bell. D’ailleurs le technicien parle de cette promesse avec fierté, mais souligne aussi que les prouesses des joueurs étaient aussi grâce aux encadreurs, Nepomniachi, Manga, Kaham et lui, sans oublier tous les autres techniciens qui gravitaient autour de cette formation. « Est-ce que les joueurs se sont sélectionnés par eux-mêmes, se sont entraînés, se sont préparés, ce sont managés pendant qu’ils jouaient sur le terrain pour qu’on pense aujourd’hui nous sommes des entités sociables, je ne pense pas et qu’on soit à mesure de leur donner ce qu’on leur a donné, et qu’on n’en donne pas aux entraîneurs, et puis à la limite où est leur problème ?…qu’on nous attribue une maison, comme on leur en a attribué, est ce que nous allons prendre leur maison à eux ?…il ne faut pas que les gens se trompent parce que, que se soit Kaham, Manga, Nyongha, nous ne dormons pas dans la rue, nous avons chacun au moins deux ou trois maisons chacun de nous , nous avons su préparer notre retraite, vraiment on est pas à une  maison près. Mais, il faut se dire une chose, c’est une question de principe. L’état a jugé qu’il devait nous récompenser en nous donnant une maison, ah beuh ça arrive 30 ans après, il faut qu’on nous leur donne… Je ne sais pas ce qui a été prévu, ce qui est certain c’est qu’il y a eu une lourde sanction peut-être à l’encontre de Bell lorsqu’on est arrivé en Italie, du fait qu’il avait fait une déclaration qui n’avait pas plu aux autorités Camerounaises, et donc le ministre avait décidé de le suspendre….et même à la limite de le faire partir .Mais ce sont les joueurs, et les encadreurs qui ont pesés de tout leur poids pour que cela ne se fasse pas, qu’il reste là avec le groupe et qu’il ne rentre pas. Donc je ne sais pas aujourd’hui qu’on lui donne une maison ou qu’il ait touché aux primes, je ne vois pas en quoi ça gène certaines personnes, surtout que cet argent ne sort pas de leur poche » a déclaré le coach au micro de notre confrère Boney Philippe.Une réaction pourtant lucide d’un homme qui a été dans le groupe, mais dont les propos ont été subjectivement détournés, pour créer le tohu-bohu entre lui et son joueur.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.