fbpx
ZoneFoot
Accueil » Articles » [Cameroun] LFPC : une assemblée générale pour démettre le président?

[Cameroun] LFPC : une assemblée générale pour démettre le président?

L’information est encore officieuse,  mais notre rédaction a appris que les 2/3 des présidents des clubs de football professionnel se préparent à convoquer une assemblée générale  élective pour élire un nouveau président à la ligue de football professionnel du Cameroun. Objectif visé par cette future assise,  le non respect de la position du gouvernement qui a recommandé à la FECAFOOT d’appliquer sans réserve la sentence du TAS,  dans l’affaire qui opposait la LFPC à la fédération.

Alors qu’on croyait qu’on est sorti de l’auberge que certains présidents de club veulent remettre une couche. Suspendue il y a un peu plus d’une saison par la fédération,  la LFPC a eu gain de cause au tribunal arbitral du sport. La plus haute juridiction en matière de sport en un mot,  a rétabli la ligue dans ses droits,  ce qui signifie simplement que l’instance doit reprendre l’organisation du championnat professionnel.

La réticence des présidents de club

Ils projettent organiser une assemblée générale élective pour déposer l’actuel président dont ils disent le mandat achevé. L’information n’est encore officielle,  mais nous l’avons appris de plusieurs présidents de club opposés au Général SEMENGUE. Le but ici est simplement de dévier la trajectoire du TAS,  déjà tracée au rétablissement de l’actuel exécutif de la ligue. Ces présidents frondeurs brandissent l’argument d’un mandat finissant,  et qu’il faut mettre en place des nouveaux hommes.

Pourquoi l’actuel bureau de la LFPC doit il rester ?

Élu en 2016 pour un mandat de 4 ans,  le bureau que conduit le général d’armée Pierre SEMENGUE n’est pas allé au bout de sa mandature à un an de la fin. En effet, l’année dernière,  la FECAFOOT a contre toute attente suspendu l’actuel bureau élu,  pour le remplacer par un CTT (comité technique transitoire),  au fin d’organiser les championnats pro ligue 1  et 2. Cette rupture à brûle-pourpoint a prolongé de facto le mandat de la ligue,  surtout que l’instance a eu raison dans le litige avec la fédération. Juste à ce titre ,  l’équipe actuelle ne devrait pas aussitôt quitter les affaires, jusqu’à consommation de son long séjour de 4 ans. L’assemblée générale annoncée si jamais elle se tenait n’arrangerait pas les choses,  ni pour les clubs, la FECAFOOT,  ou même la ligue. Grands perdants,  les joueurs qui triment depuis plus de 6 mois avec zéro compétition dans les jambes à 4 mois du CHAN.

 

Views All Time
Views All Time
14
Views Today
Views Today
1
Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.