ZoneFoot
Accueil » Articles » [Cameroun] Lions Indomptables:4 noms des frères qui ont marqué l’histoire de la sélection

[Cameroun] Lions Indomptables:4 noms des frères qui ont marqué l’histoire de la sélection

Des frères Biyick, en passant par les frères Song, Etoundi ou encore Nsamè, ces joueurs issus d’une même famille ont marqué et continuent de marquer l’histoire de la sélection nationale A.

André et François Biyick

Ils ont marqué l’histoire des lions indomptables du Cameroun.Arrivés dans le groupe dans les années 1985, les frères Biyick , André Kana Biyick et François Omam Biyick remportent une CAN avec le groupe en 1988 au Maroc.Deux ans avant, ils disputent la finale de la même compétition en Egypte, mais perdent contre le Pharaons aux tirs aux buts.L’histoire des frères Biyick s’écrit en lettre d’or au mondial 1990, quart de finaliste pour la première fois, les lions indomptables grâce aussi au but de François en ouverture contre l’Argentine font une compétition historique. L’ aîné boucle sa carrière en sélection au lendemain de la coupe du monde 1994, André sort de l’équipe avec 42 sélections et 8 buts.4 ans plus tard, son frère cadet prend sa retraite internationale, avec 75 sélections, Omam Biyick a inscrit 45 buts faisant de lui l’un des meilleurs buteurs de l’histoire des lions.Mais, la famille Biyick va continuer à faire parler d’elle en sélection, notamment avec la présence du fils Kana, Jean Armel Kana Biyick qui reste sélectionnable malgré ses déboires avec le groupe lions indomptables.

Rigobrt Song et Alexandre Song

Issus de la même lignée, c’est d’abord Song l’ex capitaine emblématique et oncle d’Alexandre qui intègre la sélection.La famille Song va régner en sélection pendant plus d’une décennie, le premier remporte deux coupes d’Afrique des Nations(2000-2002), et plusieurs coupes du monde(1994, 1998, 2002, et 2010).Rigobert prend sa retraite internationale en 2010 après la coupe du monde foireuse en Afrique du Sud, son frère quand à lui n’a toujours pas raccroché.Sans club depuis la saison dernière, Alexandre Song pourrait selon certaines indiscrétions jouer au Cameroun cette saison 2020-2021, et boucler sa carrière en beauté par le CHAN.

Stéphane Mbia Etoundi et Franck Etoundi

Accusé à tort ou à raison d’imposer son frère cadet en sélection alors qu’il est capitaine des lions, Stéphane Mbia Etoundi en avait pris pour son compte.Avec ces 12 sélections et 1 but inscrit, le frère cadet de Stéphane va marquer les esprits en 2015 à la CAN en Guinée Equatoriale.Il sera la risée des téléspectateurs qui l’accusent de ne pas être assez efficace et adroit dans les buts.Assailli par la critique,il ne sera plus convoqué en sélection nationale jusqu’aujourd’hui, tout comme son frère aîné 69 sélections 5 buts. Mais les deux frères continuent de jouer en club, l’un en Chine et l’autre en Croatie après un passage raté au FC Sochaux en 2019.

Henry Bedimo Nsame et Jean Pierre Nsame

L’histoire de ces deux frères sort un peu de l’ordinaire.Peu sont ceux qui pouvaient imaginer une liaison proche entre les deux.Henry le frère aîné a pris sa retraite internationale et en club, tandis que celle, la carrière de Jean Pierre commence à peine en sélection.Meilleur buteur de tous les championnats d’Europe toutes compétitions confondues la saison dernière, l’actuel attaquant du club Suisse de Young Boys est sur un nuage. Même si en sélection il connait quelques démêlées, le frère Nsame pourrait perpétrer le nom de cette famille chez les lions. A l’image de Henry Bedimo Nsame qui a écrit lui aussi les belles pages de l’équipe, son frère aura sans doute à cœur de faire un peu plus.On peut aussi citer les familles Matip, Marvin et Joel Matip qui ont aussi joué pour la sélection, ou encore la famille Eto’o , David et Samuel, même si le jeune frère de Samuel n’avait jamais joué pour la sélection A.

Nous couvrons le football à tous les niveaux et partout dans le monde, du simple tournoi amateur, championnats scolaires/universitaires, football jeunes, football féminin au football élite/professionnel.