HERVE RENARD RESTERA A LA TÊTE DE LA FRMF

A l'étranger A la Une CAN

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, se rendra fin juillet au Maroc pour une visite de deux jours, a annoncé, mardi à Rabat, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), M. Faouzi Lekjaa.

Invité du forum de l’Agence Marocaine de Presse (MAP) organisé sous le thème “bilan de l’action de la FRMF et évaluation de la participation marocaine au Mondial-2018”,M. Lekjaa a confirmé que le sélectionneur national, Hervé Renard, est toujours en charge de la gestion des affaires de la sélection marocaine.

 

En vertu du contrat qui le lie à la FRMF jusqu’en 2022, M. Renard entraînera la sélection nationale en vue des prochaines échéances sportives, notamment le Championnat d’Afrique des Nations 2019, a expliqué M. Lekjaa.

 Le climat général qui règne au sein de l’équipe nationale est sain, a-t-il affirmé, soulignant que le football marocain  emprunte une trajectoire positive et ascendante.

Abordant la participation du Maroc au Mondial de Russie, M. Lekjaa a relevé que l’équipe nationale aurait pu réaliser de meilleurs résultats, “ce qui n’a pas été le cas en raison notamment de la longue absence de la Coupe du monde et de l’arbitrage, ainsi que de nos choix lors du premier match qui ont influé négativement sur le moral des joueurs”.

  1. Lekjaa, qui s’est arrêté sur l’utilisation de la technique “VAR” (Arbitres assistants vidéo), a souligné que la technologie constitue certes une valeur ajoutée pour le football, mais “l’on ne peut utiliser cette technique lors d’une Coupe du monde pour l’expérimenter”.

Par ailleurs, le responsable du football marocain a salué le public marocain qui a soutenu la sélection nationale durant les matchs du Mondial, ajoutant que ce public “exceptionnel” a montré à travers sa présence qu’il détient une riche tradition footballistique. Les attentes du public marocain qui aspire à voir émerger une sélection nationale forte sont devenue  un fait qui doit être pris en considération par tous les intervenants dans le champ footballistique, a-t-il dit.

Le président de la FRMF a signalé, d’autre part, qu’il ne faut pas laisser l’écart se creuser entre un public exemplaire et des résultats fluctuants, appelant à réfléchir aux mécanismes permettant au football national de progresser d’une manière équilibrée.

Les ambitions du public marocain “appellent plus d’efforts de notre part pour répondre à ses attentes lors des prochains rendez-vous”, a-t-il insisté.

Raphaël Happi

Views All Time
Views All Time
50
Views Today
Views Today
1
Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des