COMITE EXECUTIF CAF

LE CAMEROUN N’ORGANISERA PAS LA CAN 2019

A La Une CAF (à la une) CAN Les Instances nationales

Comme un couperet, le verdict vient de tomber ici à l’hôtel Kempiski de Acccra : L’organisation de la CAN 2019 est retirée au Cameroun.

Rentrée en séance à 9 heures ce vendredi 30 novembre 2018 dans la salle de réunion du 1r étage de l’hôtel Kempiski de Accra, le comité exécutif de la CAF présidé par le président de la confédération africaine de football M. Ahmad Ahmad en personne devait se pencher sur des dossiers en instance. Le dossier de tous les enjeux, celui du Cameroun relatif à l’organisation de la CAN 2019.

De la journée, les réseaux socio sont entrés en compétition, et tous déclaraient le Cameroun inéligible, ce qui à mis de l’émoi sur toute la sphère 237 au terroir comme à l’extérieur. Le départ donné par la presse marocaine créa trop de supputations et les commentaires allaient dans tous les sens. Le suspens a duré toute une journée, car le débat à huis clos ne laissait transparaitre aucune information. 15 heures 15 minutes, les portes s’ouvrirent, c’est la fin du comité exécutif de la CAF. Aucune information, tous les membres sont bouche cousu.

C’est la consternation des hommes et femmes de media qui sont sur le qui-vive depuis la matinée, personne ne veut porter la responsabilité d’annoncer la triste nouvelle pour le Cameroun. Le président de la fédération royale marocaine donne en discrétion la nouvelle à la presse marocaine, et par curiosité, nos oreilles captent au passage. Lui de nous souhaiter beaucoup de courages, c’est fait, la CAN est retirée au Cameroun. Dans la foulée, l’Egypte et l’Afrique du Sud se proposent pour abriter la compétition en juin prochain, la fallacieuse raison sécuritaire est avancée,  mais le vrais motif du retrait de la CAN au Cameroun est la situation des infrastructures qui ne sont pas prêt, et l’exécutif de la CAF est ferme sur le respect des closes : infrastructures prêts six, neuf mois à l’avance.

Le Cameroun ne pourra s’en prendre qu’à lui-même, car depuis 2014 que cette CAN lui a été attribuée,  il y a eu trop de retard dans l’exécution des travaux, du au laxisme et à l’incompétence de ceux qui ont la charge de mener les activités.

Raphaël Happi, à Accra

Views All Time
Views All Time
69
Views Today
Views Today
1

Hits: 44

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de