comité de normalisation de la FECAFOOT

LE COMITE DE NORMALISATION REPOND A L’ACEFAC

Les Instances nationales

Sur un document de près de trois pages, le comité de normalisation dirigé par Me. Dieudonné Happi répond à l’ACEFAC (association des clubs et éducateurs de football amateurs du Cameroun) après sa sortie où elle annonçait son désir de trainer le comité de normalisation du football camerounais devant les juridictions pour contester les décisions prises lors de l’assemblée générale extraordinaire tenue le 10 octobre 2018 au centre d’excellence de la CAF à Mbankomo.

Abdouraman Amadou, membres très actif de cette association avait donné un délai de deux semaines au comité de normalisation pour se raviser et convoquer une assemblée générale ordinaire enfin de régler ce différent, au cas contraire il pourrait arriver jusqu’au Tribunal Arbitral de Sport (TAS). Il est important de noter qu’il connait très bien les couloirs de cette institution juridique basé à Lausanne en Suisse pour y avoir trainé l’ancien comité de normalisation de la FECAFOOT sous l’ère Joseph Owona et la FIFA ce qui avait produit des fruits pour la libération partielle du football camerounais pour nous conduire au second comité de normalisation cette fois  sous le contrôle de Me. Dieudonné Happi.

Dans son document, le président du comité de normalisation explique point par point le processus, et que tout c’est déroulé conformément aux lois et aux règlements de la FECAFOOT, et invite par la suite les acteurs du football Cameroun à s’impliquer d’avantage dans le processus électoral qu’il compte conduire dans l’objectivité, l’impartialité et l’indépendance. La fin du comité de normalisation est prévu pour le 15 décembre 2018, il cédera alors la place à un exécutif élu dans le processus électoral, telle est la plus grande résolution sortie de l’assemblée générale extraordinaire du 10 octobre dernier.

Happi Raphaël

Views All Time
Views All Time
110
Views Today
Views Today
1

Hits: 77

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de