SE PAUL BIYA

LE FOOTBALL SOUS LE REGNE DE PAUL BIYA.

A La Une Les selections nationales Les Tops

La prestation de serment à eu lieu hier au palais des verres de Ngoa Kélé à Yaoundé, émanant du résultat du scrutin présidentiel du 7 octobre au Cameroun. Le président à reçu des mains du grand chancelier des ordres nationaux les attributs devant la nation toute entière. C’est pour un autre septennat après 36 ans aux commandes des destinées de la nation Cameroun.

En 36 ans de pouvoir, le président Paul Biya a goûté aux plus grands prestiges de victoires sportives à travers une moisson assez remarquables, ce qui  fait du Cameroun un pays enviable au point de vue sportif, et c’est le football qui tient le haut du pavée. Avec cinq étoiles sur le logo de la fédération camerounaise de football, représentant les cinq coupes d’Afrique des nations (CAN), la première en 1984, soit deux ans après son accession à Etoudi, puis 1988, 2000, 2002, et la toute dernière en 2017 au Gabon. Les quart de finales de la coupe du monde FIFA 1990 n’est pas sans effets, une prestation qui à boostée le développement du football africain avec l’obtention de cinq places pour l’Afrique à la phase finale de la coupe du monde. La médaille d’or remportée aux jeux olympique de Sidney en 2000 par la catégorie U23, en 1995, le Cameroun triomphe au Nigéria chez les U20, quand aux U17, en 2003, le Cameroun est sur la plus haute marche du podium. En football féminin, un trophée remarquable aux jeux africains, et des participations honorables aux coupes du mondes FIFA.

Le développement global du football africain avec un camerounais à la tête de la confédération africaine de football est toujours dans le bilan du renouveau, Issa Ayatou a même été aux commandes de l’instance faitière du football mondiale, la FIFA. Le Cameroun pourra organiser la coupe d’Afrique des nations 2019, toujours une œuvre du président Paul Biya, et ce sera la toute première fois qu’une CAN se tient en Afrique avec 24 pays.

Si le développement des infrastructures liées au football n’ont pas eu un sérieux au Cameroun durant le règne du président Paul Biya, l’avènement de la CAN 2019 aura une plus valu qui permettra aux footballeurs camerounais d’évoluer sur des stades dignes, pour ce, il faut et il suffit de mettre des personnes qu’il faut à la place qu’il faut, pour ne plus que le football soit la tache d’huile.

Happi Raphaël     

Views All Time
Views All Time
71
Views Today
Views Today
2

Hits: 67

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de