LFPC..

LFPC : TROP D’INCONGRUITES

A La Une Les Flops Les Instances nationales

Le Cameroun c’est le Cameroun.

La turbulence dans la gestion de la ligue de football professionnel du Cameroun du à l’opposition des points de vues des dirigeants de cette ligue suscite moult réflexions. L a dernière en datte est le front entre le président Pierre Sémengué et les membres de son conseil d’administration associés à certains clubs d’élites. La partie visible de l’iceberg est la mise en retraite de l’ancienne secrétaire Pauline Thérèse Manguélé qui avait réveillé les rancunes des uns et des autres et créé une guerre ouverte. Le président jugeait opportun de mettre sa SG en retraite, jeune de 62 ans, ce qui est curieux c’est que 62 ans n’est pas arrivé hier, et en face les membres de son conseil d’administration se sont indignés du fait de n’avoir pas été consultés, et relèvent  l’habitude du président général de toujours prendre des décisions unilatéralement. Pourquoi c’est ce cas qui soulève la polémique ? comme un malheur ne vient jamais seul dans un crime qui n’est jamais parfait, les fans du football camerounais sont informés du démarrage des championnats MTN élite one & two les 3 et 10 novembre 2018, avec le passage en élite one de 18 à 20 clubs, et de 15 à 18 en élite two, avec le stricte respect des résolutions de l’assemblée générale ordinaire de la LFPC qui exige le rapport des conseils d’administration des clubs d’élites qui désigne les gestionnaires et les membres du conseil, du fait de la transformation de ces clubs en société anonyme.

Un regard au dessus de la mêlée fait transparaitre le désir égoïste de certains qui ont la charge de la chose publique, ce qui donne une gestion approximative de notre championnat. Si le président de la LFPC se décide de se séparer de sa SG, sûrement il y a une déception quelque part. Si les autres membres s’offusquent de ce limogeage, sûrement, il y a une source. Dans un cas ou dans l’autre, le seul dénominateur commun est la SG Thérèse Pauline Manguélé.

Pourquoi d’un côté on est pour, de l’autre on est contre? Les tripatouillages dans le déroulement de certaines rencontres, les décisions parfois surprenantes dans le quotidien de la LFPC ne justifieraient pas certains accointances? Tout compte fait, on se souvient qu’elle avait été chassée de la FECAFOOT à cette époque là, et d’où venait-il qu’elle soit recrutée à la LFPC pourtant étant virée de la fédération ? N’y avait-il pas une autre personne capable de ces taches ?

Toutes ces questionnements démontrent à suffisance de nombreuses incongruités dans la gestion de la LFPC en particulier, et du football camerounais en général, du au fait que la compétence est un vain mot dans la tête des décideurs, et nous ne nivelons le niveau que vers le bas.

Autre chose pas des moindres, la décision du président du conseil d’administration de la ligue de football professionnel du Cameroun de faire monter cinq clubs au terme du tournoi inter poules pour l’accession en élite two, aucun des trois derniers ne descend, mais en élite one, les trois derniers descendent. Voilà encore une décision à tête chercheuse, car dans une même ligue, deux poids deux mesures. Ça, c’est au Cameroun.

Happi Raphaël 

Views All Time
Views All Time
97
Views Today
Views Today
2

Hits: 64

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de