Lions Indomptables : Deux buts sort, pour Belinga

CAN Les Instances nationales Les selections nationales

Lundi, lors de la conférence de presse tenant lieu de présentation de la liste des 23 Lions Indomptables devant disputer le match amical du 25 mars prochain, Alexandre Belinga, a dit qu’il ne « reviendra pas » au sein de la tanière…

On n’a tendance à l’oublier, pourtant Alexandre Belinga (55ans) est  sans doute l’entraineur camerounais qui a le plus durée au sein de la sélection nationale Fanion ses 15 dernières années.

Arrivé dans la tanière dans la mouvance de la coupe du monde 2014 au Brésil, l’ex coach de Les Astres de Douala n’a plus quitté les Lions Indomptables depuis lors. Belinga, l’éternel adjoint a vu passer devant lui pas moins de deux sélectionneurs (Volker Finke et Hugo Bross) expatriés.

Pour la deuxième fois, en 3ans, il va devoir assumer l’intérim au poste de sélectionneur national de l’équipe du Cameroun. En attendant, le recrutement d’un entraineur, d’après l’appel à candidatures lancé vendredi dernier par le comité de Normalisation qui siège à la FECAFOOT.

Mais à quand la fin de ces « allers et venues » à la tête des Lions ? Certes, les résultats tatillons d’Hugo Bross après son exploit d’avoir mis le Cameroun sur le toit de l’Afrique battaient de l’aile. Or c’est quoi le projet en sélection nationale à l’aube d’une CAN (2019) organisée à domicile ?

Le technicien belge, Bross avait redonné le sourire au public (peuple) camerounais après 15ans de disette en remportant une CAN (Gabon 2017). Comment comprendre que, le Cameroun qui « prétend » organiser la CAN 2019,  à quelques mois de cette grande messe du football africain, qui plus est le tenant du titre connait des atermoiements dans la gestion de l’équipe nationale ?

Quels sont les hommes qui doivent mener les Lions dans leurs futures batailles ?

En lisant le communiqué de Me Dieudonné Happi, on peut se satisfaire de quelques points positifs. Notamment, le fait que, le futur sélectionneur des Lions devra avoir au moins un contrat « sûr » de 2ans minimum (période 2018-2020). Suffisant dans un premier temps pour implémenter un projet sportif à courts termes (CAN2019), capable de répondre aux besoins d’une « sélection toujours et encore en chantier depuis 10ans. »

L’autre curiosité, de ce communiqué est la désignation des « éventuels adjoints », pour seconder le coach principal. Généralement, chaque entraineur-sélectionneur des Lions, choisi ou « impose » ses ou son adjoint. Espérons qu’à la date butoir du Samedi 24 mars 2018, la question du remplacement d’Alexandre Belinga aura solutionnée cette autre  incongruité à la camerounaise.

Views All Time
Views All Time
365
Views Today
Views Today
1

Hits: 189

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de