Étiquette : Argentine

NIGERIA – ARGENTINE, MATCH A REBONDISSEMENTS

La domination argentine qui était prévisible a prévalue pendant le début de  la première mi-temps, les poulains de Gernot Rohr, le coach allemand des super Aegles du Nigeria débutent le match on dirait avec la trouille dans le ventre, les argentins étant sur presque toutes les balles, ne donnant aucune opportunité aux nigérians de franchir leur 25 mètres, quelques attaques sporadiques des coéquipiers de Victor Moses n’ébranlent aucunement Messi et ses pairs.

 A la 16ème minute de jeu, Messi à la limite du hors jeu est bien servi, battant ses adversaires au sprint, croise à la droite du portier Francis Uzoho pour le un à zéro.

John Obi Mikel, capitaine du Nigéria donne le ton, ce qui réveille ses coéquipiers qui entre effectivement dans le jeu, un peu comme Louis Paul Fédé en 1990 face à la même Argentine de Diégo Armando Maradona que la Cameroun avait battu 1 but à 0 en Italie, grâce à une tête placée de Omam Biyik.

 Le jeu semble alors s’équilibrer, les nigérians poussent les argentins dans leur camps et essayent autant faire que se peut, mais le score reste inchangé jusqu’au coup de sifflet du central Turque Cuneyt Cakir qui renvoie les deux protagonistes aux vestiaires.

Du retour des vestiaires pour la deuxième partie du jeu, la batail est rude, une faute dans la surface de vérité argentine donne un pénalty pour le Nigeria que Victor Moses transforme sans trop difficulté pour l’égalisation, ce qui déclenche une grosse pression des argentins, les nigérians commencent une défense en ligne comme s’ils cherchaient le nul, pourtant dans le football  moderne, il faut offenser pour vaincre, cette situation sera bien désastreuse pour les africains qui encaissent en autre but à la 86ème minute, signe de défaite et d’élimination de la coupe du monde Russie 2018 pour la 4ème équipe d’Afrique pourtant beaucoup d’espoirs étaient mis sur cette formation nigériane.

 Décidemment, les équipes africaines donnent l’impression de n’avoir pas de niveau, les gestionnaires de football africains à tous les niveaux ont du grain à moudre. Que ce soient les gouvernements, les fédérations ainsi que la confédération africaine de football, tous doivent revoir la méthode de gestion des équipes de football en particulier, le sport en général, car c’est de meilleurs ambassadeurs.

Happi Raphaël en Russie

Sunday Oliseh: «Ce Nigeria est plus fort que cette équipe d’Argentine»

Sur RFI, l’ancienne gloire du football nigerian Sunday Oliseh donne sa lecture sur la confrontation Argentine – Nigeria qui se louera à saint Petersburg

Sunday Oliseh: «Ce Nigeria est plus fort que cette équipe d’Argentine»

Sunday Oliseh, qu’avez-vous pensé de cette victoire 2 – 0 du Nigéeria sur l’Islande, dans le groupe D de la Coupe du monde 2018 ?

Sunday Oliseh : C’est un soulagement et elle me fait énormément plaisir. Je trouve que les garçons ont très bien joué en deuxième mi-temps. On ne peut être que content avec cette victoire. Sur les schémas tactiques, je n’aime pas faire de commentaires, parce que je suis moi-même entraîneur. Mais le sélectionneur Gernot Rohr, sait bien pourquoi il a choisi ce système. Ça nous a apportés des résultats, en tout cas. Je trouve qu’on a joué d’avantage vers l’avant dans ce schéma-là.

Cette victoire peut-elle libérer l’esprit des jeunes joueurs nigérians, pour la plupart inexpérimentés ?

Je pense que oui. On a bien vu qu’après l’ouverture du score, les joueurs étaient plus libérés et allaient plus vers l’avant. Ils ont osé, essayé des choses. C’est positif.

Qu’avez-vous pensé de la prestation d’Ahmed Musa, auteur des deux buts nigérians, et qui en est à quatre réalisations en deux phases finales ?

Elle a été magnifique ! Je suis content pour ce garçon ! Il le mérite.

Un match nul peut éventuellement suffire face à l’Argentine le 26 juin pour que le Nigeria se qualifie en huitième de finale de la Coupe du monde. Comment les Super Eagles doivent-ils aborder cette dernière rencontre du groupe D ?

En football, lorsqu’on cherche à obtenir un match nul, on perd en général. Je crois qu’on est plus fort que cette équipe d’Argentine, par rapport à ce qu’elle a montré jusqu’à maintenant. Donc, il faudra jouer le jeu.

Happi Raphaël à Moscou