FRANCK HAPPI

UNION SPORTIVE DE DOUALA, LE PCA FRANCK HAPPI DONNE LA SITUATION DE DEBUT DE SAISON

A La Une Ligue Pro 1 Ligues Pro

Pendant que Bamboutos de Mbouda occupe le stade TERCOCAM pour sa préparation, l’Union Sportive de Douala, le club au million de supporters est au centre d’accueil et d’observation de Bépanda. C’est dans cet espace que USD effectue ses séances d’entrainement depuis la fermeture du stade omnisport de Bépanda pour les travaux de réhabilitation en vue de la coupe d’Afrique des nations 2019 au Cameroun. En attendant la liste des nouvelles recrues et du banc technique, le président du conseil d’administration FRANCK HAPPI a déjà une idée des ambitions de l’Union Sportive de Douala pour la saison 2018 – 2019.

FRANCK HAPPI:  Il est très clair qu’il y a une grosse attente des supporters et sympathisants de l’union de Douala, il y a quelques saisons que nous n’arrivons plus à accrocher une place africaine, donc, l’ambition est la même, pour le moment il y a les réalités du terrain, il y a la compétition, on pense mettre toutes les chances de notre côté pour faire une bonne saison, nous avons été moyen la saison passée, et en coupe du Cameroun nous avons été stoppé un peu plus rapidement, nous pensons qu’on a les moyens d’aller au bout. Les ambitions en réalités sont les mêmes que les autres clubs de notre championnat. Quoi qu’on dise, il faut gagner tous les matchs, à union Sportive de Douala, vrais qu’on joue avec les jeunes pour préparer l’avenir, mais il faut aussi gérer le présent. Nous y somme tous conscient, les entraineurs, les joueurs et dirigeants, et ça fait quand même long, et nous avons le devoir de faire plaisir à nos supporters.

Zonefoot: Une idée sur le bilan de la saison dernière te les nouvelle recrus.

FRANCK HAPPI: En terme de dynamique nous avons bien fini la saison sur une note positive, nous avons conservé près de 90% de notre effectif de la saison passée, nous avons renforcé avec des joueurs  que nous avons ciblé dans des clubs comme d’habitude, d’aucuns sont des joueurs d’expérience, d’autres des joueurs d’avenir, à tous on donne la chance, et à la fin on fait in mixage, mais le gros de notre effectif qui était suffisamment solide a été maintenu. Nous attendons encore l’arrivée de quatre étrangers, donc deux Brésiliens, et deux autres d’Afrique centrale, nous espérons qu’ils vont rapidement s’acclimater et nous donner satisfaction. Si tout ceci ne satisfait pas sur le terrain, ça voudra bien dire que le recrutement n’était pas bon,      

Happi Raphaël.

Views All Time
Views All Time
66
Views Today
Views Today
1

Hits: 49

Partager
Tagged

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de