CAF Awards 2017 : Aboudi Onguéné passe à la trappe

Le seul espoir camerounais de remporter au moins, un laurier lors des récompenses annuelles de la confédération africaine de football (CAF) s’est envolé jeudi à Accra.

Comme ses deux dernières années, Gabrielle Aboudi Onguéné n’aura été que deuxième. La nigériane Asisat Oshoala a encore été la plus forte et plébiscité par le jury pour sa saison exceptionnelle en Chine  avec son club Dalian Quanjian.

Onguéné avec le CSKA aura donné du fil à retordre en championnat à ses adversaires russes. Elle a fini par remporter un la coupe de Russie à l’issue de la saison régulière avec sa formation moscovite.

Cela n’a pas suffi à convaincre le jury, ni le vote très médiatisé du public par voie d’internet, que ses 9 buts de la saison lui permettaient enfin de brandir le prestigieux trophée de « joueuse ou joueur féminine africaine de l’année 2017.

On se rappelle que c’est cette fameuse Asisat Oshoala, toujours qui avait fait pleurer tout un peuple au soir de la finale épique perdue par les Lionnes lors de la Coupe d’Afrique des Nations à Yaoundé. La championne d’Afrique avait inscrit un but assassin  à la fin de la partie, qui avait laissé sur le carreau tout le Cameroun.

Et cette la même jeune dame, pétrie cependant de beaucoup d’expérience pour avoir joué en Angleterre, Chelsea notamment, qui depuis deux éditions des CAF Awards (2014,2016) barre la voie au trophée suprême à Gabrielle Aboudi Onguéné.

Seule Gaelle Enganamouit a pu freiner la course de la nigériane en 2015 grâce à sa grosse performance et celle de l’ensemble des Lionnes à la Coupe du Monde au Canada la même année.

Du reste, Gabrielle Aboudi Onguene à quelques belles années devant elle pour tenter encore d’accrocher ce titre africain dans sa besace. Elle devra alors redoubler d’effort et être plus efficace devant les buts, tout en glanant le plus de lauriers en club ou en individuel pour tenter de faire grimper sa cote de popularité auprès du prochain jury de la CAF.

TABLEAU COMPLET DES RECOMPENSES 2017

Joueur africain de l’année:

Mohamed Salah (Egypte et Liverpool)

Joueuse féminine de l’année:

Asisat Oshoala (Nigéria et Dalian Quanjian)

Meilleur jeune:

Patson Daka (Zambie et Liefering)

Entraîneur de l’année:

Hector Cuper (Égypte)

Club de l’année:

Wydad Athletic Club (Maroc)

Équipe nationale de l’année:

Égypte

Équipe nationale féminine de l’année:

Afrique du Sud

Légende:

Sunday Ibrahim (Ghana)

Prix de Platine:

Nana Addo Dankwa Akufo-Addo – Président du Ghana

George Weah – Président élu du Libéria et ancien Joueur Mondial, Africain et Européen de l’Année

Onze-type de l’année:

Gardien : Aymen Mathlouthi (Tunisie et Etoile du Sahel)

Défenseurs : Ahmed Fathi (Egypte et Al Ahly), Eric Bailly (Côte d’Ivoire et Manchester United), Ali Maâloul (Tunisie et Al Ahly)

Milieux de terrain : Mohamed Ounnajem (Maroc et Wydad Athletic Club), Karim El Ahmadi (Maroc et Feyenoord), Ajayi Junior (Nigeria et Al Ahly), Achraf Bencharki (Maroc et Wydad Athletic Club)

Attaquants : Khalid Boutaib (Maroc et Yeni Malatyaspor), Mohamed Salah (Egypte et Liverpool), Taha Yassine Khenissi (Tunisie et Espérance).

Views All Time
Views All Time
69
Views Today
Views Today
2

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des