Intersaison : Rentrée des classes timide de New Star

La coupe n’est-elle toujours pas pleine chez les nouvelles Étoiles de Douala ?

Vainqueur de la Coupe du Cameroun en fin d’année dernière, pour leur deuxième finale en 5ans, l’équipe de Faustin Ndomkeu a repris timidement la route de l’entrainement vendredi sur les installations du stade Omnisports de Bependa, qui restent encore opérationnelles.

Seule dix (10) joueurs dont un seul ancien Marius Epanè (arrière gauche) étaient présents lors de la première séance de New star en 2018. Le boycott semble évident. Dans les travées de Bependa, certains joueurs encore sous « contrats » avec le club ont préféré s’assoir aux côtés de quelques curieux venus vivre la séance, que de participer aux entrainements de New Star.

Le Chan a certes pris quelques éléments dans plusieurs clubs de la MTN Elite One. New Star dans cette aventure a vu partir au Maroc l’un de ses meilleurs espoirs Kouoh Billet, qu’il aura d’ailleurs du mal à conserver, s’il est toujours « sous contrat ».

 

Les primes amères de la coupe du Cameroun

La crise couve donc encore dans la maison New Star. Malgré la cérémonie avec le partenaire « Bocom » la semaine passée et quelques cadeaux remis aux joueurs qui avaient effectué le déplacement, la crispation et la méfiance restent de mise au sein du groupe de Ndomkeu dit le « Russe ».

Les anciens, à l’Instar du Capitaine Nouck Minka, Patrick Balogog, Harry Ako, ou encore Alain Nandjou, se sont sentis floués au lendemain de la finale remportée de la Coupe du Cameroun. La direction de New Star, par la voix de son PCA, avait promis en mondovision une prime de 1million (colossale dans notre environnement footballistique) pour chaque joueur s’il venait à gagner ce trophée.

Une fois chose faite, la formation de la capitale économique aurait bel et bien procédé à un partage du « gâteau ». Non plus sous la forme de prime annoncée, mais comme un avenant sur la prorogation des contrats d’une dizaine de joueurs qui souhaitaient quitter le club aux termes de la saison et de leur contrat respectif.

Cette situation n’a été découverte par certains joueurs que sur les réseaux sociaux.

En effet, New Star par ses canaux de communication peu conventionnel à fait circuler sur la toile un document portant les noms de plusieurs joueurs avec leurs numéros de CNI le document parle : «  d’une prime de prolongation de contrat perçue par ces derniers, et qui fait d’eux des joueurs de New star. Et invite tout club désireux de s’attacher leurs services à se reprocher de New Star ».

Le document était explicitement adressé à la LFPC et implicitement aux « concernés » qui ne se sentent pas « concernés » les joueurs (transfuges).

A noter que, même le coach principal, nouvellement nommé était absent, c’est son adjoint Bernard Fotso, qui a conduit la séance « physique » du petit groupe. C’est l’une des raisons qui pourraient donc expliquer un retour timoré à l’entrainement de New Star en début de week-end à Douala.

Views All Time
Views All Time
77
Views Today
Views Today
1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des