Révélation: Tombi et le projet d’école de foot espagnole

Tout est parti d’un constat fait sur la situation maussade du football camerounais par Yves Clément Arroga, entraîneur UEFA Pro, et par ailleurs chercheur dans le domaine du football, instigateur de d’un rapprochement entre les deux pays il a travaillé en coulisse depuis de nombreux mois pour voir aboutir une relation bipartite Espagne-Cameroun.

De cette rencontre « secrète » rendue possible par cet entraîneur camerounais de haut- volt, résident en Espagne, il en est ressorti que les deux parties devaient accélérer la mise en place d’un cadre de travail mixte pour l’implémentation de divers projets allant dans le sens « d’importer le modèle de jeu et de formation espagnole » au Cameroun.

Dans son contenu structurel et organisationnel, la rencontre de Madrid (en juillet) entre Tombi A Roko (ex Fecafoot) et Don Francisco Lopez Servio (RFEF) le directeur Général du centre d’études et des investigations de football CEDIFA était une prise de contact et une projection prospective sur les sujets évoqués ce jour-là.

Ainsi, le cahier de charges des parties, évoquait ces quelques éléments clefs: « La création d’un centre sportif de football de référence avec l’expertise espagnol pour la formation des formateurs entraîneurs et éducateurs football. Une aide aussi dans le domaine de la médecine sportive. »

« Le développement du modèle de jeu espagnol et de joueurs dans toutes les catégories inférieures U12…U19. En choisir les meilleurs et les polir sur un modèle similaire au football espagnol tel qu’avait fait l’Allemagne par exemple après la coupe du monde 2006. »

« Vulgariser des pôles d’excellence dans toutes les régions du Cameroun et faire le suivi et l’évaluation régulière du projet. Mettre sur pied une véritable direction technique qui fonctionne et former les futurs directeurs techniques camerounais, pour qu’ils puissent prendre le relais dans un ou deux ans. Faire du Cameroun un centre d’excellence africain dans un futur proche. »

Du reste, ces multiples projets ambitieux pour calquer le modèle de jeu et de gestion du football espagnol au Cameroun exigent pour 2 ans environs, la présence des formateurs espagnols au pays de Samuel Eto’o. La création de pôles de détection des jeunes dans les régions ainsi que le déploiement et le développement du  «  El futbol de toque » sur l’ensemble du triangle national.

Pour la petite histoire, « El futbol de toque » né en Colombie, rendu célèbre par les clubs de la liga est le style de jeu à l’espagnol qui se définit par un football attrayant et intelligent. Conclue par un bon traitement technique et tactique du ballon, l’intensité et la vitesse de jeu. Où, le ballon qui circule rapidement avec précision, enchaînés par des déplacements intelligents des joueurs sous un traçage préalable des figures. Comme par exemple: un triangle, un carré, un losange à partir desquels la qualité technique des joueurs doit prévaloir.

La matérialisation de ces projets en tout cas va connaître à nouveau un frein. L’exécutif Tombi ayant été débarqué, le comité de normalisation notifié par la partie espagnole semble bien loin d’en faire une priorité (elle n’a d’ailleurs point répondu au courriel envoyé dans ce sens par Arroga). In fine, Yves Clément Arroga et ses partenaires espagnols devraient se tourner peut-être vers l’Anafoot, pour trouver un terrain fertile et une oreille attentive.

Views All Time
Views All Time
36
Views Today
Views Today
1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des