CHAN TOTAL 2018 : Les Lions A’ peuvent nourrir des regrets

Les belles promesses de Rigobert Song n’ont pas fait leur effet sur le stade.  Les Lions sont tombés mardi soir face aux Diables Rouges (0-1).

Les Lions ont pourtant fait une balade de santé de 45 minutes dans le camp congolais. Les poulains de Rigobert Song donnaient l’impression de maitriser le match. Avec un fond de jeu plutôt reluisant et bien huilé.

Mais cela n’a pas suffi pour renverser Barthélémy Ngatsono et ses Diables Rouges. Le Congo dans cette rencontre a sué sang et eau. Mais a tenu bon jusqu’au bout. En face, il y avait un Cameroun des grands jours. Qui a cependant manqué de réalisme dans la dernière passe.

Plusieurs actions en première mi-temps attestent de cette mauvaise passe des coéquipiers de Junior Awono. Elles sont incarnées dans le jeu un peu stéréotypé de Patrick Moukoko. L’attaquant de la Colombe, était particulièrement en forme ce mardi. Mais en manque de réussite.

Sur plusieurs bons coups (15è, 28è et 40è) Moukoko va louper de peu le cadre. La meilleure action camerounaise est d’ailleurs à mettre à son actif lors des 45è minutes. Dans une montée rapide des lions A’ amorcée sur le flanc gauche par Alphonse Tientcheu, Kouoh Bile va bien remiser avec ce dernier jusqu’à l’orée des buts congolais.

Moukoko, à l’affût devant le gardien, surgit. En plein cafouillage, du gauche, le feu-follet des Lions met le ballon sur la barre transversale. Non sans avoir heurté dans un télescopage son compère d’attaque Bonny. Les deux équipes iront sur ce score (0-0) à la pause.

De retour des vestiaires, les Lions A’ redémarrent en fanfare. Le Congo subit, encaisse, mais ne recule que pour mieux se projeter.  Les Diables rouges jouent à fond les contre favorables. Le score lui n’évolue toujours pas au marquoir.

Des actions sont vendangées de part et d’autres de la ligne offensive camerounaise. Moukoko, Kouoh Bile, et surtout Willy Namedji assiègent le camp congolais. Le but lui reste bien scellé. Au mieux on rase un poteau ou pire une transversale. Tchientcheu donne tout, Bawak gueule, Awono donne de la voix. Owundi et Abouem Maya sont mêmes souvent aux avant-postes.

Jusqu’à la fatidique à la (70è) et une action d’inattention de la défense camerounaise, surprise, et prise dans le dos, l’intervention du portier des Lions A’ Ngwot Kalati sur un congolais, lui vaudra une double sanction : un carton jaune et un penalty transformé à la 72è par le Congo.

Les Lions A’ sont à « terre ». Les Rois de la forêt rase le gazon. Song tente des permutations et quelques changements. Les entrées de Raphael Messi Bouli, et celle de Clarence Bitang, dans les 15 dernières minutes n’arrangent rien. Le match finit insipide (0-1). Les Lions tombent, toutes griffes dehors.

L’entame de la compétition commence mal. Perdre un match n’est pas la fin du voyage, mais réduit les options pour la qualification au second tour. Song le sait, deuxième revers personnel pour l’ex capitaine emblématique des lions ce mardi.

Views All Time
Views All Time
56
Views Today
Views Today
1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des