Ngoon Mbeleck Simon: « Le niveau des arbitres a toujours été bon»

Arbitre Elite One, Président de l’association des arbitres de football branche du Littoral, il est un acteur majeur dans le déroulement des matchs tout le long de la saison. Il a pour cela, une vue panoramique sur l’organisation, la gestion et les relations entre différents corps de métiers au sein de la LFPC. Évocation de la saison dans le corps arbitral national.

Comment avez-vous jugez le niveau de l’arbitral cette saison en Elite ?

« Comme toute voiture avant de prendre sa vitesse de croisière, on engage d’abord la première vitesse, pour dire que les débuts ont été difficiles car généralement les automatismes ne sont pas là, raison pour laquelle nous avons suivi cette vague de suspension à tort et à travers. Mais lorsque la mayonnaise a pris, tout a marché très bien jusqu’à à la fin

Tout était parfait alors ?

« Les stages de début de saison, sont le lieu par excellence pour définir et poser les jalons de la saison et tout cela passe par le recyclage sur les lois de jeu, les conseils et directives fasses aux dirigeants de clubs véreux. Bref, il y a toujours cette sensibilisation contre la corruption qui ne gangrène pas seulement le football, mais toute la société camerounaise. Et comme dans toute corporation, on y retrouve des brebis galeuses, celles-là, si les faits sont avérés, les sanctions y en découlent. Et cette saison particulièrement, nous n’avons eu aucun cas. Sur ce point, la ligue a abattu un travail remarquable

Même dans l’organisation des championnats pro ?

« On note, une organisation largement mieux du championnat, que celle de l’année passée. Il y a encore à faire et à cette allure, d’ici deux à trois ans, l’organisation sera sûrement au top. Avec une bonne communication pour la visibilité du championnat

 Les arbitres semblent être de mauvaise publicité…

« Sans être juge et partie, le niveau des arbitres a toujours été bon. Les jougs électoraux ont plombé la prestation des arbitres l’année passée. Les dirigeants de club se sont servis des prestations bonnes ou mauvaises pour de quelconques positionnements nous livrant à la colère du monde sportif, en nous ôtant le droit à l’erreur. Je suis très heureux aujourd’hui de constater que cette fin de saison personne n’a entendu un mauvais son venant de notre prestation. Donc comme toujours nous avons été bons dans l’ensemble.»

Or, vous aurez moins de badges Fifa cette saison…

« Pour avoir plus d’internationaux dans nos rangs, les critères d’augmentation ou de réduction des arbitres dans un pays n’émanent pas de la visibilité audiovisuelle mais de la volonté discrétionnaire de la FIFA ou de la CAF. Il faut signaler que nous avons aujourd’hui les meilleurs arbitres en Afrique (Alioum sidi, Mekoande Évariste, Noupué Elvis).Ce qui démontre la qualité de la formation ici au Cameroun par l’officier du développement de l’arbitrage (Evéhé Divine).»

Pour sortir de cet entretien, vous arrive-il souvent de connaitre de la situation des joueurs que vous dirigez lors des rencontres ?

 «  Sans discipline, l’athlète est voué à la chute. L’hygiène de vie est essentielle pour réussir dans la vie en général et dans le sport en particulier. Je me pose beaucoup de question quand je vois la manière donc les footballeurs sont traités (pas de contrat digne, rémunération quasi absente, salaires et primes presque inexistants dans la plupart des clubs). Les dirigeants doivent apporter du leur pour aider ces jeunes et à leur tour aussi, ils ont intérêt à faire leur propre révolution. La discipline étant d’abord individuelle.»

Views All Time
Views All Time
59
Views Today
Views Today
1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des