Tournoi de la Fraternité : Quelles leçons en tirer ?

L’oiseau de la Menoua a remporté jeudi  finalement lors de la séance de tirs aux buts  (5-4), la 7e édition du tournoi de la Fraternité. Les deux équipes de l’Ouest n’ont pas pu se départager au bout du temps de jeu (90 minutes), ni lors des prolongations.

C’est donc en procédant à la fatidique épreuve des pénaltys que le club de Dschang, sur ses propres installations, s’arroge ce titre âprement discuté. Plusieurs clubs de l’élite One, ont pris part durant deux semaines à ce mini tournoi.  Notamment Unisport  battu (2-0) par Aigle. Ou, l’adversaire de El Pacha en finale Feutcheu FC.

L’équipe de Bandjoun avec son nouvel entraineur le congolais Andy Magloire Mfutila montre déjà de belles promesses pour la nouvelle saison. A Feutcheu FC, l’ancien coach des Corbeaux de Lubumbashi est entouré comme adjoint de François Heya. Georges Ekango assure entant  qu’entraineur des gardiens.

Mfutila s’est donc frotté quelque peu avec ce tournoi, au niveau « réel » des équipes de l’Ouest. Toutefois, ce tournoi, ainsi organisé depuis 7ans, sert de boussole aux différents techniciens. Qui pour la circonstance, lancent des recrues, jaugent leur niveau.

Ils vont par la suite, s’évertuer pour les quelques jours qui les séparent du début de la compétition officielle à  régler les déficits observés. Ou tout simplement rompre les contrats de certains joueurs qui n’auraient pas convaincu.

Le tournoi de la Fraternité c’est donc aussi un vrai laboratoire grandeur nature pour tester des schémas tactiques. Où travailler sur d’autres pistes. D’autres clubs profitent mêmes souvent, pour lorgner l’adversité. Et pourquoi ne pas chiper un ou quelques éléments « négligés » par un concurrent, trop sûr de lui.

En phase de préparation, les clubs comme Panthère, ou Aigle qui évoluent désormais en D2 sont plutôt vernis. Leurs effectifs dans les oppositions ne connaissent pas de barrière de division.

Unisport, ou Feutcheu, logés en Elite One, doivent respecter leur rang.  En élevant le niveau de jeu. En 2018, c’est l’Aigle qui a volé plus haut, cela augure-il d’un retour en flèche en D1 de l’oiseau de Dschang ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des