2018 : ANNEE DU MAROC

Il y a longtemps que le football marocain est dans la disette, 20 ans exactement. L’année 2018 restera mémorable pour le royaume chérifien, car c’est en cette année que le signe indien s’est brisé, d’abord en se qualifiant pour la coupe du monde Russie 2018, et comme le bonheur est contagieux, les joueurs locaux ont remporté la finale du CHAN 2018. C’est la toute première fois que le pays organisateur le remporte en 5 éditions, après celle de 2009 en Cote d’Ivoire, du Soudan en 2011, de l’Afrique du Sud en 2014 et du Rwanda en 2016. Les sud-africains et les ivoiriens avaient été éliminé au tour de poule dans leur pays.

 La particularité du Maroc est qu’il n’avait été désigné qu’en septembre, c’est-à-dire juste 4 mois avant le début, après l’incapacité du Kenya de l’organiser.

Des 5 pays africains qualifiés pour la coupe du monde Russie 2018, l’Egypte, le Sénégal et la Tunisie n’avaient pu se qualifier. Le Maroc et le Nigéria ont justifiés leur meilleure performance du fait d’être les meilleurs parmi les16 pays présent en terre chérifienne pour ce CHAN, et le Maroc démontre sa suprématie en battant le Nigéria en finale par 4 buts à 0.  

 Bien que pas qualifié pour la coupe du monde 2018 en Russie, certains ténors du football africains, en locurence le Cameroun et la Cote d’Ivoire n’ont pas pu faire respecter leur expérience, en rentrant au 1er tour avec  seulement 1 point au compteur, pire encore, la Cote d’Ivoire n’ayant marqué aucun but.

 Par contre, les chevaliers de la méditerranée (Libye) à fait mentir les pronostiques, car avec les difficiles conditions de préparation de la sélection, ils ont réalisé un parcours brillant en atteignant les demi-finales, battus par le Nigeria 1 but à 0. C‘est cette Libye qui avait remportée la 3ème édition en 2014 sur la terre Sud Africaine face au Ghana à Cape town. Dans la “petite finale”, ils ont ensuite été battus par un autre invité surprise, le Soudan. A signaler également les bons parcours de la Namibie, quart de finaliste pour sa première participation, et du Congo, tombeur de la RD Congo, tenante du titre de la 4ème édition au Rwanda en 2016, en qualifications, et quart de finaliste au Maroc.

 La révélation de ce tournoi est Ayoub El Kaabi , l’attaquant de 24 ans évoluant dans le club Renaissance Sportive de Berkane au Maroc. Il a inscrit neuf buts en six matches – avec deux doublés et un triplé en phase de groupes, un but en quart de finale et un autre en finale – terminant meilleur buteur et meilleur joueur du CHAN 2018. Si Hervé Renard, qui a suivi attentivement les performances de l’équipe dirigée par Jamal Sellami, l’inclut dans la liste des heureux élus pour Russie 2018 il pourra montrer au yeux du monde ce qu’il sait bien faire: marquer des  buts.

Quelques chiffres 

– Le Maroc a décroché 5 victoires et un nul en 6 rencontres, pour 16 buts marqués et
2 encaissés
– Le palmarès : RD Congo (2009), Tunisie (2011), Libye (2014), RD Congo (2016), Maroc (2018)
– Meilleurs buteurs : Ayoub El Kaabi (Maroc) : 9 buts ; Augustine Kabaso Mulenga (Zambie) et Abrahim Taher Saeid (Libye) :
3 buts

Raphaël Happi

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des