Elite Two : La programmation saturée des matchs fait des gorges chaudes

Le régime de deux rencontres par semaine devient insupportable pour les clubs, qui accusent déjà le coup et en veulent à la LFPC.

La 11e journée de Mtn Elite Two s’est disputée ce lundi 16 avril, et après deux jours de récupération seulement, les équipes seront à nouveau des les arènes pour disputer la 12e journée, prévue jeudi prochain. Depuis la 8e journée du championnat, les équipes sont presque toutes soumises à un régime de deux matchs par semaine, ce qui, à en croire quelques entraineurs réagissant sur cette programmation saturée, altère fortement les effectifs, déjà assez réduits.

«C’est Très pénible. En Elite Two, il n’y a pas d’argent. Avec les jeunes comme ceux que je dirige dans PWD, c’est compliqué. Ce n’est pas un championnat professionnel. Il est amateur. C’est chez les professionnels qu’on joue comme ça», s’offusque Jean Baptiste Toguem, l’entraineur de PWD de Bamenda.

Son confrère du Canon sportif de Yaoundé, Jean-Pierre Ngwe, dans un ton plus iconoclaste, croit savoir que la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), n’a pas pris la mesure des conséquences d’une telle programmation sur les équipes. «On ne peut pas programmer trois rencontres pour des jeunes de cette manière, sans repos, sans régénération, sans récupération. La programmation à la Ligue se fait avec les néophytes, ceux qui ne maitrisent pas ce qui doit se passer», couine-t-il au sortir du match contre l’équipe de Bamenda au Centre technique de la Fecafoot à Odza (0-0).

Cette programmation saturée devra, hélas, être suivie à la lettre le long de cette saison, en raison de facteurs exogènes, indépendamment de la volonté des responsables de la LFPC. «La Caf a exigé à toutes les fédérations membres de livrer leurs différents champions au mois de juillet au plus tard. Cette directive rentre en vigueur dès la saison prochaine. C’est dans cet optique que la LFPC a décidé de commencer dès cette saison. Cette programmation à un rythme soutenu vise donc l’arrimage du championnat camerounais au calendrier international», étaye Jean Marie Nkoussa, le patron de la Communication à la LFPC.

Views All Time
Views All Time
42
Views Today
Views Today
1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des