Obsèques de Panka: l’hommage d’Albert Nguidjol

Le dernier voyage sur terre de notre ami, frère, co-équipier, compagnon d’armes, idole, Onana Eloundou Élie, Panka… commencera le Jeudi 03 Mai 2018 à Yaoundé.

Quoi que l’on dise, l’homme, à travers ses diverses casquettes, a très honorablement rempli son devoir sur terre.

Onana Eloundi a été un digne fils et frère, un mari et un papa responsable, un fonctionnaire dévoué de l’administration pénitentiaire du Cameroun, un footballeur émérite tant au niveau national qu’international, un Chrétien fidèle qui a fait beaucoup de sacrifices personnels en faveur de son église. Mon petit frère Nyamsi Tobo, ancien sociétaire du Canon de Yaoundé avec Onana Eloundou, me racontait encore dernièrement, sa dernière rencontre avec Onana Eloundou, une journée du 24 Décembre qu’ils ont ensemble, et prorogée dans la soirée à l’église de Panka.

Nul n’est parfait et les diverses fluctuations de la vie peuvent parfois nous imposer des métamorphoses de notre personnalité que nous mêmes, sommes incapables de contrôler et de maîtriser.

Ce détail important nous impose une constante révision de notre façon de voir le monde et de juger les autres, et nous permet de nous raviser par rapport à la valeur que nous devons décerner à l’excellence de l’amour, l’amitié, la discipline, le respect des autres et leurs décisions, le pardon, l’humilité et la générosité de tous les instants.

À mon chaleureux et peuple guerrier , le peuple Bamoun qui, comme un seul homme a décerné une couronne royale de sa notabilité à Onana Eloundou Élie, le titre de Panka, je dis grand merci et souhaite que n’importe comment, la présence d’une délégation remarquable du Département du Noun soit notée lors des obsèques de PANKA Onana.

À mes anciens co-équipiers de Fédéral de Foumban résidant au Cameroun, une présence en groupe en T-Shirt aux couleurs de Fédéral avec le numéro 5 fétiche sur chaque tricot, frappé de la photo de Bello à la poitrine, confirmera tout notre amour et notre amitié pour Onana Eloundou et encouragera la jeune génération des joueurs de Fédéral de Foumban à prendre très au sérieux le destin de cette équipe de football mythique du peuple Bamoun.

À tous les footballeurs Camerounais, je voudrais rappeler que les décès successifs et précoces de beaucoup de nos camarades des stades ne devraient nous laisser indifférents, quand nous savons que sans avoir un contrôle sur la mort que seul DIEU détient, nous restons des sportifs dont les corps soumis à des efforts physiques très soutenus dans notre jeunesse sportive, requièrent un entretien qualitatif et constant, très capable de prolonger notre passage sur terre.

Voici ma question aux anciens footballeurs Camerounais: “devons-nous mourir avant le temps par ce que le football camerounais est mourant?

Repos éternel Bello et que le Seigneur réconforte ta famille et tes amis, et qu’il t’accueille dans son royaume

Views All Time
Views All Time
48
Views Today
Views Today
1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des