Salomon Olembé : «Passé de star à débutant dans un nouveau métier»

L’ancien Lion indomptable, désormais homme d’affaires, offre ses services à l’Académie nationale de football (Anafoot) en tant qu’expert en détection. Il prend part aux travaux du Symposium qui s’est ouvert mercredi à Yaoundé et donne les clés d’une reconversion de carrière réussie après les prés.

Les consultations avec l’Anafoot constituent désormais une nouvelle corde à votre arc…
En effet, à la création de l’Anafoot, monsieur Enow qui est un ainé, et monsieur Hayatou, qui est comme un père, nous ont approchés pour échanger. Venant de l’Europe, on a une idée de ce que peut être ce type de projet. L’Anafoot est une bénédiction pour la nation camerounaise. Pas seulement parce qu’elle va former les jeunes, mais parce qu’elle va mettre en place un ensemble de corps de métier spécifiques au football. Ce n’est pas seulement l’entraineur, il y en a plusieurs, mais qui n’ont pas d’institutions ou d’universités.

Quelle est la clé pour un ancien footballeur pour réussir après sa retraite ?
Le plus important, c’est d’avoir sa famille autour de soi. La suite c’est quelque chose qu’on prépare bien avant la fin de carrière. Il faut faire un choix et il faut accepter de choisir une autre voie, et de mettre tous les moyens de ce côté-là pour pouvoir réussir. Ça ne veut pas dire qu’on va réussir. On peut avoir des échecs comme dans le football, il faut juste avoir autour de soi, des experts, soit ceux qui ont de l’expérience, soit ceux qui ont le savoir-faire pour vous accompagner.

Qu’est-ce qui a constitué le déclic de votre après carrière ?
J’ai joué au foot, j’ai été excellent. Je me suis dit qu’après le football, il y a d’autres métiers où on pourrait être excellent. Il faut travailler. Il faut s’instruire, prendre des informations, se rapprocher des ainés. C’est cet ensemble de choses qui permet aux sportifs de pouvoir trouver le chemin qui va s’offrir à lui pour la suite de sa vie.
Est-ce que c’est la Starmania qui fait sombrer les sportifs ?
Pas du tout. La Starmania est une expression qu’on utilise maintenant. Le ministre l’a dit, on est des gloires. On a été portés par un ensemble de choses, par le public. Mais le distinguo qu’il faut faire d’avec la starmania, c’est si on a les moyens d’être humble pour changer de métier. Passé de star à débutant dans un nouveau métier.
Propos recueillis par Yannick Kenné

Views All Time
Views All Time
77
Views Today
Views Today
1

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des