Loum : Dieudonné Nké sur le départ ?

Le match nul, en supériorité numérique 11 contre 9 à domicile dimanche, face à Dragon club risque d’amener à la guillotine l’entraineur de l’UMS de Loum, le mal aimé Dieudonné Nké.

On avait pourtant cru, qu’après les débuts poussifs de UMS en Elite One, dus aussi à l’arrivée tardif d’un entraineur principal à la tête des champions du Cameroun 2016, et surtout qu’en terminant deuxième derrière Coton avec un écart de deux points à la phase aller du championnat, le grand Manitou (Dieu) du club de Loum l’intrépide Pierre Kwemo avait tout « pardonné » à Nké que non !

L’idylle n’aura duré que le temps d’une mi-temps ce dimanche au stade Municipal de Loum, pour que Dieudonné Nké, soit mis à nouveau à l’étroit dans son rôle de coach. La pierre d’achoppement n’est autre que les choix du technicien. Lesquels n’ont du tout plu au fondateur de l’Union des Mouvements Sportifs de Loum et au public du Moungo.

La principale cause, est la sortie jugée prématurée et mal réfléchie de Joseph Julie Momasso par Dieudonné Nké. Alors qu’il était un vrai poison pour le compartiment défensif des Tcha Tcha Boys. Qui seront très tôt dans le match amputé de la présence de Ndamey. Qui dans un duel a blessé le capitaine de Loum.

Dragon dans cette rencontre était aussi privé de son entraineur en chef Richard Towa. Officiellement le coach national des Espoirs (U23) serait retenu depuis quelques jours auprès de sa famille en « souffrance » à Douala (mais officieusement il serait en conflit ouvert avec Dragon qui ne paie pas ses joueurs depuis le début du championnat…).

Du côté du maire de Bafang Pierre Kwemo, on n’a pas digéré cet affront. Perdre deux points à domicile, devant Dragon « mutilé », sans entraineurs et avec deux joueurs en moins.

En plus se permettre de mettre à la touche en plein match le meilleur  joueur de la partie, plus les autres « insubordinations » qui pesaient déjà sur Dieudonné (pas friand des intrusions sur son environnement de travail) et son « désamour » affiché avec le public « sauvage » de Loum, ne lui vaudront peut-être plus d’être dans les prochaines heures sur le banc de touche d’UMS.

Views All Time
Views All Time
53
Views Today
Views Today
2

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des