UNIFFAC : Péril sur le tournoi féminin U17

La crise qui couve, depuis le mois d’août 2017 au sein du comité exécutif de l’Union des Fédérations de Football de l’Afrique Centrale vient de connaître un deuxième épisode avec une autre sortie épistolaire en direction de la CAF du président de la fédération gabonaise de football.

Pierre-Alain Mounguengui, le président de la Fegafoot a lancé mardi un appel à la médiation par le biais de la CAF pour tenter de résoudre le différend qui oppose trois fédérations (Congo, Tchad et Gabon) au président de l’Uniffac Patrice Edouard Ngaïssona.

L’Uniffac annonce pour la semaine prochaine (23 mai) et ce jusqu’ au 2 juin, de la tenue d’un tournoi de football féminin des cadettes (U17). Initialement prévue en République Centrafricaine, la compétition a été délocalisée pour Malabo, la capitale équato-guinéenne.

Pour la « troïka » Tchad, Congo et Gabon, les tâtonnements dans la gestion des compétitions, dû à l’absence d’un calendrier d’activités de l’Union posent de nombreux problèmes dans la planification des budgets des fédérations-membres. Dans l’urgence, au lieu d’un tournoi,  le président de l’Uniffac doit en priorité normaliser «  l’environnement fonctionnel de l’union » en organisant une assemblée générale extraordinaire.

Laquelle permettra de « rendre réellement opérationnels le comité exécutif et les commissions permanentes conformément aux stipulations des statuts et règlements intérieur » de l’Uniffac, à laisser entendre Pierre Alain Mounguengui dans sa missive. C’est pour trouver une solution efficiente à ce « casus belli » zonal, que Mounguengui convoque une médiation rapide de la CAF.

Quid du tournoi de Malabo ?

L’autre son de cloche que semble ignorer les trois pays en « en grève », est celui de Ngaïssona qui avait souhaité la tenue d’une AGE en marge du tournoi de la même catégorie (garçon) à Yaoundé il y a quelques semaines pour relancer la machine de l’Union. La plupart des présidents de la sous-région étaient « occupés » ailleurs.

Du reste, les 8 fédérations qui composent l’UNIFFAC ont jusqu’à ce vendredi 18 mai 2018 pour transmettre au secrétariat général (par intérim) de l’Uniffac, leur « formulaire d’engagement » s’ils désirent participer au tournoi de Malabo.

Views All Time
Views All Time
69
Views Today
Views Today
3

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des