Auteur : Noé Konlog

Ligue des Champions : Eding Sport dos au mur

Eding, dos au mur n’a pas le choix, il faut remonter le score d’il y a dix jours à l’extérieur. Battu sèchement (3-0) au Nigeria, en match aller des préliminaires de la ligue des champions, Eding sport doit renverser la vapeur face à Plateau United cet après-midi dans la cuvette de Mfandena.

Très peu dominé à l’aller, Eding s’est toutefois fait surprendre dans les 5 dernières minutes de la partie. Encaissant coup sur coup, deux buts en moins de trois minutes (87è et 89è). Le premier but des nigérians est intervenu sur penalty lors de la première mi-temps, contre le cours du jeu.

C’est pourtant le club de la Lekié qui avait le vent en poupe. Se créant plusieurs occasions sur coups de pieds arrêtés.  Fâcheusement mal exploités. Un double manque d’efficacité et de réalisme de la part de Brice Owona et ses partenaires qui l’ont payé cash au décompte final.

Pour cette rencontre, Djonkep a passé en revue son groupe et certaines options. Le onze de départ risque connaître un réajustement à la taille du défi titanesque qui attend Eding ce mercredi. Sur le plan tactique, il va sans dire, qu’en attaque, les têtes vont tomber.

Il faut plus de vivacité, et des joueurs capables d’être à la fois des tueurs (buteur) et des passeurs. Il faudra d’abord pour Eding être capable de marquer trois fois ans encaisser le moindre but, avant de chercher à porter l’ultime estocade à l’adversaire. La prime de 50millions en cas qualification promis par Saint-Fabien Mvogo peut Booster le moral…

Plateau United, champions du Nigeria en 2017 est dans nos murs depuis 72h. La formation de Jos (centre du Nigeria) a même effectué hier la tradition reconnaissance de terrain avec son effectif de 18  joueurs.

Salomon Junior défenseur central (béninois) des « warriors » de Plateau a foulée la pelouse du stade Ahmadou Ahidjo mardi, question de prendre quelques repères avant le match de ce jour. Dans un échange sur beninfootball au courant de la semaine écoulée, l’international béninois était « confiant » de la qualification de son club au Cameroun.

Eding à 90 minutes pour réaliser une « remontada » et ainsi accomplir sa « mission impossible ». L’équation est simple : mettre 3 buts sans en n’encaisser aucun. Puis tenter le holdup parfait pour la beauté de l’histoire…Pourvu qu’impossible ne soit pas Eding. Rendez-vous à 15h30 !

Coupe CAF : Fausse illusion pour New Star

New Star de Douala a été éliminé mardi de la course aux 16è de finale de la coupe de confédération (CAF).

Cette élimination, remet au goût du jour, la qualité de la gestion « administrative et sportive » des clubs professionnels de football au Cameroun.

D’après la quintessence d’une opinion du Dr Ngoh Ngoh sur les réseaux sociaux, c’est l’amateurisme dont a fait montre la direction de New Star, qui est en grande partie à l’origine de cet autre échec de l’ensemble du football camerounais sur la scène continentale.

Il explique que  cette douloureuse élimination de New Star est le résultat d’une politique de gestion : « corruption à ciel ouvert, ingérence dans le domaine technique absence de staff médical, clientélisme etc. »

Ajoute-il : « le Haut niveau a des exigences de perfection à tous les niveaux. Même pour le voyage ils ont voyagé en pièces détachées. » L’ex membre du corps médical de la Fecafoot enfonce le clou dans une situation pathétique qui ailleurs aurait fait réfléchir plus d’un : « Même pour réserver (billets d’avion) ils étaient en retard, pourtant le tirage a été fait depuis belle lurette. Le 13 février, au lendemain du match aller à la Fecafoot, on évoquait le cas des joueurs et encadreurs sans passeport ».

Pour la petite histoire, Deportivo Niefang, vainqueur de la coupe de la Guinée-Equatoriale 2017 a sorti les camerounais au match retour du tour préliminaire de la coupe CAF, par un score étriqué (1-0). A l’aller, New Star avait pris une courte avance. S’imposant le 10 février (2-1) au Ngueme stadium de Limbe.

Le but concédé dans le dernier quart de la partie par le club des Berges du Wouri, lui aura été fatal mardi à l’Estadio Nacional de Bata. Il a contribué à la qualification de l’équipe de Mongomo en 16è de finale de la coupe CAF. En attendant peut-être l’aboutissement d’autres réserves introduites par New Star ?

Le coach Wamba dit « petit » Michel a opéré quelques changements dans ses onze de départ. Mais rien n’a marché comme préconisé. L’objectif des Nouvelles Etoiles de Douala était clair : Ne pas encaisser, et surprendre l’adversaire par des attaques-placées (éclairs).

Le staff technique a pour cela renforcé son milieu de terrain. Patrick  Balogog, expérimenté, a été titularisé. Habitué à de tels matchs couperets « Volume 5 » avait pour rôle de densifier et stabiliser la présence défensive de New star dans l’entrejeu. Tout en étant la première rampe de lancement pour le relais au milieu de terrain.

New Star aura tenu jusqu’à l’heure de jeu avant de prendre ce but « assassin » qui est venu doucher tous espoirs des hommes de Faustin Ndomkeu. Junior Ngongang, double buteur lors de la première confrontation il y a 10 jours au Cameroun  n’a pas été aligné sur la feuille des titulaires.

Du reste, Alain Nandjou, Ulrich Lobe et Valdo Ntone, muselés, n’ont pas été assez efficaces en attaque. On attend le tour d’Eding ce mercredi, pour connaître sur quel pied va danser le  football camerounais en Afrique dans les mois à venir.

Coupe CAF : les onze de New Star sans Ngongang

Le nom du double buteur du match match aller ne figure pas sur le schéma de jeu de départ de ce mardi à Bata, rendu publique par New Star face à Deportivo Niefang.

Le groupe de Michel Wamba a connu une retouche à quelques postes. Le patron de l’encadrement technique de New Star a opté pour une équipe plus solide en jouant dans son habituel système de (4-3-3) avec deux sentinelles devant la défense, et un milieu en soutien derrière les attaquants.

Pour mettre en exécution son plan, le coach Wamba fait appel à l’expérience de Michel Nack Balogog, pour réguler la tension dans l’entrejeu. Le staff technique a maintenu d’ailleurs ses hommes dans le compartiment défensif du match aller.

Dicka à droite, et Epane à gauche vont aider la paire des centraux Moukap-Ambassa à verrouiller les positions arrière des Nouvelles Etoiles de Douala.

Balogog dit « Volume 5 » et Medjo vont donner le rythme à Kouoh Bille en soutien derrière le trio d’attaque mené par Alain Nandjou de retour, pour supplier l’absence de Junior Ngongang qui n’est pas aligné d’entrée.

Le meilleur joueur de la dernière finale de la coupe du Cameroun, aura sur les flancs deux jeunes flèches : Ulrich Lobe à gauche et Valdo Ntone à Droite. Les deux jeunes joueurs, bons dribleurs et très remuant il y a 10 jours à Limbe, permettront à New Star de trouver des solutions dans les intervalles grâce à leur vitesse balle aux pieds.

Pour passer en 16è de finale, New Star aura besoin dont de tous ses éléments en forme. Espérons que la présence des grands artisans de la victoire à la coupe du Cameroun en fin d’année dernière soit de bons augures. Rendez-vous dès 16h00 pour le coup d’envoi au stade National de Bata.

Sélection Nationale: Hugo Bross veut la Cote d’ivoire

Hugo Bross n’ira plus en Guinée-Conakry, le belge dont le dossier  avait été présenté par le biais d’un agent ivoirien n’est pas dans la « long-List » de 23 entraineurs dressés par les soins de la Fédération guinéenne de football (Feguifoot).

Hugo Bross, champion d’Afrique en titre avec les Lions Indomptables du Cameroun, à la CAN au Gabon le 05 février 2017, en était évidemment le grandissime favori. Mais le belge en n’a décidé autrement.

Hugo Bross lorgne les Eléphants de la Cote d’ivoire: Une sélection nationale (vainqueur de la CAN en 2015), avec un prestige établi. Le belge serait donc entrain de négocier son entrée chez les pachydermes de l’Afrique de l’Ouest.

Après l’ambiance délétère de la tanière des Lions (pourrie par des scandales et les contre-performances) Hugo Bross s’il est accepté en Côte d’ivoire pourrait-il dans un tel environnement (pression sur le président de la FIF) faire long feu? Déjà faudra que sa candidature soit retenue et qu’il signe un contrat.

Dans cette sélection de 23 entraineurs de la Feguifoot, très bien côtés, quelques noms connus en Afrique refont surface. C’est le cas notamment d’un ex sélectionneur du Cameroun. L’allemand Volker Finke qui est d’ailleurs le dernier en date du 15 février à avoir soumis son dossier auprès de la Feguifoot.

Finke en Guinée, Bross en Côte d’ivoire, décidément, les entraineurs passés par le Cameroun veulent avoir une mainmise en Afrique de l’ouest. Souhaitons à ces sorciers blancs, beaucoup de courage !

Elite One 3èJ : Faux départ pour Stade Renard

L’incompréhension était à son comble dimanche à Melong. Stade Renard, après avoir martyrisé Union de Douala (4-1) lors de la première journée, et sur ses propres installations,  vient d’essuyer sa seconde défaite de rang (0-1) face à Yosa.

En trois matchs, le prédateur de Melong ne compte que trois points dans son escarcelle. Jeudi à Yaoundé, le Renard des Stades est tombé sur un os dur. Eding Sport de la Lekié, champion en titre a a pour la première fois, fait mordre la poussière (1-0) aux joueurs du coach Laurent Djam (ex Eding).

Lors de cette troisième journée, à domicile, le défenseur central Yosa, Dooh Moukoko, a permis aux académiciens venus de Bamenda, de gagner eux-aussi sur un score étriqué (0-1) le club du Moungo. Une défaite, qui n’a pas été du goût du coach Djam. L’ancien entraineur de New Star, a fustigé en off quelque peu à la fin de la rencontre, l’impartialité du trio arbitral conduit par le central Tchouta.

Il s’est toutefois retenu de le dire dans sa réaction officielle d’après-match :

« Dans le jeu, on n’a pas été dominé. C’est intéressant mais on a beaucoup confondu vitesse et précipitation. Après son but, l’équipe adverse a passé tout son temps à défendre. On a réagi mais on n’a manqué de lucidité et d’efficacité devant les buts. On va donc continuer à travailler pour régler ces problèmes,» promet Laurent Djam, fair-play.

Yosa, se relance après une série deux sorties deux match nuls à Bambili. D’abord lors de la première journée contre le promu YAFOOT (0-0). Par la suite lors de la deuxième journée lors de l’accueil de Bamboutos de Mbouda (0-0).

Les attaquants de Yosa toujours en manque d’inspiration ont été sauvés par un défenseur. Les « boys » de Ndoumbe Bosso ont marqué par la même occasion leur premier but de la saison. Les cages de Mbem restent cependant après trois journées inviolées.

Stade Renard, est également resté muet sur sa ligne offensive lors de ces derniers deux matchs. Encaissant plutôt ses 2è et 3è but de la saison en deux journée. Toutefois grâce à sa victoire (4-1) sur les Nassara, stade Renard enregistre 4buts dans ses statistiques.

Mondial Féminin U17 : Les Lionnes iront en Uruguay

Grâce à leur match nul face au Nigeria (1-1) de ce dimanche à Yaoundé, les félines du Cameroun ont composté l’un des trois tickets africains, qualificatif pour la coupe monde de la catégorie (U17) prévue en novembre prochain en Uruguay.

La sélection cadette a pu une nouvelle fois compter sur son intrépide buteuse Alice Flora Kameni (20’). L’attaquante des Lionnes U17 a ouvert le score au de la première mi-temps. Une période faste, où les filles de Stéphane Ndzana ont su maitriser leur sujet, sous la bénédiction de la pluie battante dans la ville aux sept collines.

La domination du Cameroun sur les Flamingos du Nigeria s’est matérialisée par les multiples balles arrêtées obtenues par les Lionnes. Mais toutes ces occasions parfois vendangées, ne vont pas permettre au Cameroun de saler l’addition. Question aussi de se mettre à l’abri d’un retour du Nigeria, avant la pause…

La maladresse des Lionnes sont toutefois excusables. Surtout après cet autre exploit. La plupart de gamines, avant cette campagne qualificative au mondial, n’avait jusqu’ici que disputé que, quelques rencontres amicales dans les jambes.

Et comme on le craignait, l’expérience des nigériane opposée à l’enthousiasme et à la technique des Lionnes U17, va permettre au Flamingos de revenir au score à un quart d’heure de la fin de partie (74è). Ramenant les deux pays à égalité (1-1) parfaite. Score qui n’évoluera plus jusqu’au coup de sifflet final.  

Du reste le Cameroun, va se qualifier grâce au score acquis au match aller à Benin-City il y a deux semaines (2-2). Après l’édition de 2016 en Jordanie, les Lionnes se qualifient pour la deuxième fois consécutive à une coupe du monde féminine U17.

Elite One 3èJ: Sueur froide sur Coton à Garoua

Huit buts ont été enregistrés dans la rencontre qui opposait cet après-midi à Garoua, l’équipe locale de la ville Coton Sport à Apejes de Mfou.

Pour une première en championnat cette saison les Galactiques du Nord à domicile, n’ont pas honoré leur terrain du complexe sportif de Ngalbidje. Face à Apejes, Coton a été obligé à partager les points avec la formation des académiciens venue du Sud (4-4).

Le score reflète une partie très ouverte. Un match dominé  par alternance entre les deux clubs, qui se connaissent bien. La dernière confrontation des nordistes à Roumde Adja le 28 septembre 2017, pour le compte de la 33è journée du championnat avait alors accouchée d’une souris. Les deux protagonistes s’étaient séparé dos à dos (0-0).

Coton a évolué dans un schéma classique (4-3-3). Son front d’attaque, mené par le nigérien Daouda Kamilou meilleur buteur de la MTN Elite One l’an dernier (déjà trois buts, dont un sur pénalty ce jour) a subi de plein fouet la pression d’Apejes  d’entrée de jeu.

5 minutes de folie offensive qui n’ont pas pour autant abouti à un but. C’est Coton qui le premier va frapper : De 30m Yougouda Kada (20’) donne l’avantage à son club (1-0). Les Cotonniers vont respirer 7 minutes avant que le dossard N° 20 d’Apejes, ne ramène les deux équipes à égalité (1-1).

Les Chevaliers de la Bénoué vont se réveiller dans le dernier quart-heure de la  première mi-temps : 35’, but de Marius Mouandilmadji, et 43’ but sur penalty de Kamilou. Une belle victoire se dessine alors pour les vert et blanc qui vont à la pause avec une avance de deux buts.

Coton Vacille, Apejes assomme…

 De retour des vestiaires, le match prend une autre tournure.  Coton pense gérer son acquis. Apejes par contre déroule petit-à-petit son rouleau compresseur sur la rencontre. Des anciens pensionnaires de Coton sonnent la charge contre leur ex formation.

Apejes de Mfou va imposer 15 minutes infernales d’attaques à outrance et non-stop à Coton. Une dynamique offensive qui  verra les hommes de Minkreo Birwe encaissé 3 buts à l’espace d’une quinzaine de minutes : Après être revenu à la 55’ et à la 60’ sur penalty’, le but (64’) d’Yvan Yannick Ndongo va venir sceller la domination de l’heure de jeu d’Apejes (3-4).

Coton depuis ses deux premières sorties gère mal son avance et ses fins de matchs. Rattrapé au score, le club des rives de la Bénoué est contraint alors de caracoler au score pour rétablir l’équilibre. A Garoua, les supporter qui s’arrachent les cheveux, prient pour jouer au moins le point du match nul. Heureusement, le réalisme de Ndongo Foe va sauver l’honneur des Cotonculteurs en inscrivant le but salvateur du (4-4)  vers la fin du match.

Elite One : L’équipe-type de la 2ème journée

Pour le compte de la 2ème journée de la MTN Elite One, le jury de la LFPC a publié via le département communication de la ligue, son deuxième classement des joueurs et leurs performances. Contrairement au premier, ce dernier est plus réaliste et reflète la couleur du niveau de jeu actuel des différents acteurs.

Les Joueurs et les notes:

Ako Assomo (7) 

Quelle débauche d’énergie de la part de ce  jeune milieu! Jusqu’au bout de la dernière minute du temps additionnel, Ako Assomo est resté constant dans l’animation du jeu d’Eding Sport contrairement à ses coéquipiers, sous l’effet du manque de rythme de début de saison. L’ancien joueur de Canon de Yaoundé a joué juste. Impliqué sur l’unique but du match, il a visiblement reçu la clé du jeu des champions en titre.

Christian Nguidjol (7)

À chaque fois qu’il a touché le   ballon, Christian Nguidjol Bayemi faisait des dégâts dans la défense de  Stade Renard. Pour un joueur de son âge, il fait preuve d’un énorme  sang-froid dans le petit cadre pour crocheter le gardien de but adverse et inscrire l’unique but de la partie. Le joueur formé à l’académie Nkufo a bien lancé sa deuxième saison avec Eding Sport.

Ashu Tambe (6,5)

Feutcheu de Djiko s’en est encore remis à Ashu Tambe pour signer sa deuxième victoire en autant de match. Déjà passeur puis buteur en match d’ouverture, l’ailier droit a été le bourreau du promu As Fortuna en signant l’unique but de la partie sur penalty.

Abanda Koa (6,5)

He was instrumental for UMS.  He won possession for the UMS in the build up to the first goal.He was box to box at the midfield and dominated the Aigle midfielders.He won over 60% of his duels shot twice off target and provided 3 dangerous crosses.

Étamé Ngombe (7)

Chargé de veiller sur Giresse Tamo, alors meilleur buteur du championnat, Étamé Ngombe, le capitaine d’Eding Sport, a bien rempli sa mission. Il n’a pas vécu une après-midi tranquille car, il devait faire face à l’actuelle meilleure attaque pour son premier match d’Elite One cette saison. Très énergique dans ses interventions au sol, le défenseur central a aussi utilisé son agilité pour gagner des duels aériens contre les  grands gabarits de Stade Renard.

Ngweni Ndasi (6)

Titularisé dans l’axe de La défense par Minkreo Birwe, l’ancien joueur d’Union de Douala a plié sans rompre face aux attaquants de Colombe du Dja et Lobo. Par sa grande taille, Ngweni Ndasi a été précieux dans les duels aériens en stoppant plusieurs offensives des joueurs du coach Thierry Metomo.

Romeo Tchamda (6)

Après un titre de champion et une coupe du Cameroun avec Ums, le latéral droit s’est offert un nouveau challenge avec Astres de Douala. Il s’est vite adapté dans sa nouvelle équipe et n’as pas déçu pour son baptême du feu contre Apejes de Mfou. Très tenace, il a été une plaie pour les attaquants de Mfou.

Boniface Arno Zoa (6,5)

Les Mangwas Boys sont rentrés de Bambili avec le point du match nul (0-0) face à Yong Sport. Un résultat que les joueurs de Mbouda doivent grandement à leur prestation de leur gardien de but. Champion du Cameroun 2017 avec Eding Sport, Boniface Zoa a rejoint Bamboutos au regard de la lourde concurrence qu’il l’attendait à Eding. Choix plutôt payant pour l’instant car, il reste sur deux matchs sans concéder de but.

Éric Ntieche, (6,5)

Très remuant sur son flanc gauche, l’ancien joueur de YOSA a bloqué les actions offensives d’Aigle de la Menoua. Ses remontées sur son couloir ont permis au bloc équipe de l’oiseau de la Menoua de reculer. Sa puissance physique lui a permis de gagner un nombre incalculable de duels face aux attaquants d’El pacha.

Moise Sakava (6,5)

Il est l’une des pépites à suivre dans cette nouvelle saison. Pur produit du Centre de formation de Coton Sport, le meneur de jeu profite du départ de quelques cadres pour définitivement s’installer comme titulaire indiscutable dans le 11 de Birwe. Il a bien tenu sa  place lors de la victoire face à Colombe. C’est seulement en commentant la faute que les joueurs de Sangmélima parvenaient à stopper Moise Sakava.

Maruis Ngon A Tiati (6,5)

Discret en début de match, l’attaquant des Astres s’est finalement enfin signalé en fin de première période par un doublé. Il a d’abord fait preuve de malice en profitant d’une erreur de communication entre Armel Sime et Janvier Cyni, le gardien de but d’Apejes, pour ouvrir le score. Pour le deuxième, il s’est arraché pour pousser dans les filets, une offrande de Didier Rostand Yimga. Dans un match où Astres a été dominé malgré sa supériorité numérique, Ngon a fait le plus dur: marquer et mettre son équipe à l’abri.

Elite One : Coton se dévoile ce samedi

Après son bon début de saison (un nul et une victoire) au Sud, le club nordiste est remonté dans le septentrion vendredi pour attendre de pied ferme APEJES son adversaire de la 3ème journée.

Coton Sport est à Garoua depuis 24h. Les « Galactiques » ont pris la voie des airs pour retrouver leur gite des rives de la Bénoué. Dans la foulée, Minkreo Birwe et son groupe n’auront véritablement pas de repos. Les matchs s’enchainent.

La troisième journée est programmée pour dimanche 15h30. Mais avant leur 3è sortie, les cotonniers ont rendez-vous avec leur public à 15h. Le staff technique, et les joueurs, vont devoir « reprendre » la cérémonie de présentation des effectifs, un peu biaisée (le président Fernand Sadou était absent) de la semaine dernière.

L’équipe de Garoua a immortalisé son portrait officiel de la saison 2017-2018, dans la sobriété de son complexe sportif de Ngalbidje le 09 février dernier. En dehors des photos, aucun évènementiel et encore moins le public n’avait donné un relief pluriel à ce moment particulier de la vie du club.

Pour rectifier le tir, Adamou Saliou, le responsable communication et marketing des vert et blanc a repensé la chose. Coton a décidé de communier dans un élan populaire avec son public de supporters.

Ils sont 17 nouveaux joueurs (Makon, Ndassi, Andoulo, Bayegue, Effa, Kom, Kalamou,Noukeu ou Moukoko…), dont deux étrangers : le gardien international togolais, Bassa Djeri Sabirou ou le tchadien Marius Mouandilmadji (Gazelle Ndjamena) qui doivent se familiariser avec le public de Ngalbidje.

Yougouda Kada (Orgryteis Suède) et de l’ex capitaine des Vert et Blanc, le centrafricain Nicaise Zimbori Ozongoni  qui évoluait à AC Léopard De Dolesie (Congo Brazzaville), ont fait leur comeback chez les chevaliers de la Bénoué. Daouda Kamilou déjà double buteur en deux rencontres est désormais capitaine de Coton.

Avant de descendre sur la pelouse du stade synthétique de Ngalbidje dimanche, Minkreo Birwe le coach des Cotonculteurs, fera une halte ce samedi à 15h à la salle de presse. Le temps pour le patron du banc de touche des vice-champions du Cameroun et son capitaine d’étancher la soif des journalistes.

Sans doute, les questions font fuser sur les objectifs sportifs de la saison. Tout en cherchant à savoir quels seront les moyens opérationnels que mettront en place le top management et le staff technique pour filer cette saison du bon coton…

Elite One : Décryptage des résulats de la deuxième journée

Pour le compte de la deuxième journée, 8 matchs se sont joués dans 7 stades de la République. La LFPC a enregistré à l’issue de ces rencontres le tableau affiche : 8matchs disputés pour 6 victoires. Par ailleurs 2 équipes, n’ont pu se séparer que dos à dos : Yosa-Bamboutos (0-0) et Unisport-Dragon Club (1-1).

D’après notre confrère Casimir Wahndzi spécialiste football local : « 11buts ont été marqués par 10 joueurs différents, Soit une moyenne de 1,3 but /match. C’est mieux que lors de la 2ème journée de la saison dernière. 08 buts avaient été inscrits en 9matchs, soit moins d’1 but par match .1 joueur a doublé comme l’avait fait Giresse Tamo lors de la 1ère journée. »

Après avoir été exempts lors de la première journée, les Brésiliens de Bependa, ont démontré une bonne solidité offensive à l’extérieur. Le seul doublé de la 2è journée a d’ailleurs été réalisé par un joueurs de Les Astres : « Il s’agit de Ngong à Tiati » face à APEJES de Mfou, qui perd comme El Pacha (Aigle de Dschang) un deuxième match d’affilée.

D’autres chiffres intéressants, que nous livrent le spécialiste des statistiques illustrent de manière succincte la difficulté pour certains clubs d’enchainer sur leurs belles performances du début de semaine. A l’exception du club de Ndjiko Bandjoun, qui voyage bien, aucun autre club ayant gagné lors de la première journée n’a récidivé : « Sur les 5 clubs ayant gagné lors de la 1ère journée, seul Feutcheu a enchaîné avec une 2ème victoire. »

Pour gagner, il faut marquer : « Sur  les 13 clubs qui ont disputé les 2 premiers matches,4 n’ont inscrit aucun but : Yosa, Fortuna, YAFOOT et Aigle » . En plus « 2 n’ont toujours pas encaissé : Bamboutos et YOSA. 5 ont inscrit au moins 1 but lors de chacun des 2 matchs, » a décrypté Casimir.

Or parmi les 3 nouveaux promus, seul Fovu tire son épingle du jeu avec 4points (un nul et 1 victoire). As Fortuna subit de plein fouet sa deuxième défaite en Elite One. Yafoot, ne se porte pas mieux. Avec un seul point pris lors du déplacement à Bamenda, les hommes du coach Atangana ne sont pas vernis. Ils sont tombés (0-1) devant une équipe de Fovu, qui devant Coton lundi montrait déjà une disposition d’esprit capable de faire basculer n’importe quel concurrent.

Pour sortir de cette séquence statistique, « sur les 3 équipes ayant fait leur rentrée ce jeudi, Seuls Astres et Eding ont gagné. Colombe par contre a essuyé une défaite. » La discipline semble être le talon d’Achille de nos joueurs en Elite One en ce début de saison.

Après le carton rouge de Christian Doyle Kole défenseur de Coton au stade du Cenajes de Dschang lundi : « 3 joueurs ont vu rouge lors de cette 2ème journée. Mbiakop (Eding), Fongang (Aigle) et Moukete (Apejes), » a relevé le journaliste de RSI.

Du reste, les attaquants sont prolifiques d’entrée de jeu cette saison. Déjà 28 buts en 2 journées. Daouda Kamilou, Ashu Tambe rejoignent Giresse Tamo en tête des buteurs avec 2 réalisations…Trois matches en retard sont encore à programmer.