Catégorie : CAF

Eliminatoires CAN-U20: Le Cameroun valide son ticket pour le dernier tour

La sélection camerounaise s’est imposée face à l’Ouganda aux tirs au but (1-1, 5-4 tab), après l’égalité aux résultats combinés dans les deux matchs.

Les Lionceaux du Cameroun ont cravaché dur et ont même avalé des couleuvres dans ce match retour, qui les a opposés ce vendredi au stade Ahmadou Ahidjo. Mais ils ont assuré l’essentiel en se qualifiant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN-U20, «Niger 2019». En s’imposant 1-0 au terme du temps réglementaire, les hommes de Christophe Ousmanou ont refait leur retard d’un but au match aller, avant de prendre le dessus à la séance de tirs au but (1-1, 5-4, tab), dans ce match qu’ils avaient timidement débuté. La première véritable alerte est à l’actif des Hippos. Steven Mukwala, fossoyeur du Cameroun à l’aller, réussit un raid solitaire au cœur de la défense camerounaise, et enchaine du droit. Mais sa frappe est stoppée par Antangana Assimba, bien en place (10e). Les Lionceaux, un tantinet timorés dans cette entame de match, subissent le pressing ougandais, et ont du mal à contenir la paire Mukwala-Okello, qui sur une perte de balle de Makani dans la surface, est passée près de l’ouverture du score, n’eut été la frappe manquée d’Okello. A la demi-heure de jeu, les équipiers de Karl Ndedi retrouvent un peu de sérénité, et se lancent à l’assaut de la défense ougandaise.

Le jeune Stéphane Zobo tente des arabesques sur son aile, et titille Keni Saidi le portier des Hippos, sans parvenir à le tromper. Le sociétaire de Toulouse FC (France) et son partenaire d’attaque, René Ndi, seront au cœur d’une deuxième occasion camerounaise, mais la frappe de Zobo ne pose aucun problème au gardien ougandais. Le Cameroun manque de réussite dans cette première manche, et démarre la seconde toujours les pieds dans le tapis. A peine le sifflet a retenti que Julius Poloto engagé dans un slalom dans le camp camerounais, se retrouve face à Atangana Assimba, et décoche une frappe molle captée sans problème par le gardien des Lionceaux.

Nkeng délivre le Cameroun

René Ndi lancé dans un contre depuis l’axe médian, sert Nkeng Taddeus dans sa course. L’ailier camerounais est fauché dans la surface et obtient un pénalty. Nkeng se fait justice et bat à contre pied le portier Keni pour l’ouverture du score (1-0, 66e). Les hommes de Christophe Ousmanou se revigorent et peuvent à nouveau rêver d’une qualification car, aux résultats combinés, les deux équipes sont à égalité 1-1. Ce but n’apporte pas pour autant la sérénité chez les Lionceaux, qui frisent l’égalisation dans le match sur un contre du virevoltant Mukwala, suite à une sortie malencontreuse d’Atangana Assimba, trahit par ses défenseurs. Dans la foulée, l’entrée en jeu de Bonny Elame requinque l’attaque du Cameroun.

L’attaquant de Dragon de Yaoundé sert au deuxième poteau Nkeng, mais la pépite de l’Ecole de football des Brasseries du Cameroun (Efbc) se troue même en position irrégulière (81e). Les Lionceaux poussent mais n’y parviennent pas, malgré une autre tentative d’Arnaud Kamdem dans les arrêts de jeu. Le score en reste là. Le règlement de la compétition prévoit dans ce cas de figure une séance de tirs au but, remportée par le Cameroun, 5-4 après que Paul Willa ait manqué de transformer son pénalty. Taddeus Nkeng a la responsabilité de jouer le dernier pénalty du Cameroun. L’unique buteur camerounais de ce match récidive et envoie les Lionceaux au dernier tour de cette campagne qualificative. Ils joueront contre le vainqueur de Mali-Tanzanie au prochain tour.

Fiche technique
Rencontre : Cameroun vs Ouganda
Score : 1-1 (5-4, tab)
Avertissements : Ouganda (Bashir Asiky, Musitafa Mujizi)
Durée : 90mn+3’
Ac : Adaari Abdul (Ghana), A1 : Eric Nantière (Ghana), A2 : Paul Kodzo (Ghana)
Cameroun : 1-Atangana Assimba, 3-Ndedi Karl, 18-Fomeyen Sob Franck, 4-Makani Abel Grace, 12-Abba Ibrahim, 8-Ourine Félix, 7-Ndi René, 10-Sakava Moïse (Pemi Farris), 17-Abessolo Manga (Bonny Elame), 11-Nkeng Taddeus, 15-Zobo Stéphane (Arnaud Kamdem)
Entr : Christophe Ousmanou
Ouganda : 18-Keni Saidi (Denis Otim), 16-Paul Willa, 12-Musitafa Kizza, 3-Geofrrey Wasswa, 15-Musitafa Mujuzi, 6-Ivan Eyam, 5-Bashir Asiky, 7-Poloto Julius, 9-Steven Mukwala, 10-Franck Tumwesigye (Robert Kitabarwa), 8-Allan Okello
Entr : Mathias Lule

Eliminatoires CAN-U20 : cascade de forfaits chez les Lionceaux !

En plus de Sali Boubakari, le sélectionneur camerounais devra se passer des services de son capitaine Ignatius Ganago et de Jean François Ngo’o, dans la perspective du match de cet après-midi contre l’Ouganda.

L’infirmerie des Lionceaux indomptables ne désemplit pas de monde. La tanière est au rouge, à quelques heures seulement du coup d’envoi du match retour contre l’Ouganda ce vendredi au stade Ahmadou Ahidjo. La triste nouvelle est tombée hier soir au cours de la visite du ministre des Sports et de l’Education physique à l’équipe : Ignatius Ganago est forfait, a laissé entendre l’attaché médias de la sélection, Albert Njie Mbonde, dans une communication laconique, soutenue par le médecin de l’équipe, le Dr Brice Ndengue.

«L’équipe des kinésithérapeutes et moi avons pris toutes les dispositions nécessaires pour pouvoir leur donner tous les meilleurs soins possibles. Malheureusement, lors de la phase de préparation et au match aller, certains se sont blessés et leur état physique nécessite des soins supplémentaires, et un peu plus de repos. Ils ne pourront pas prendre part à la rencontre». L’attaquant niçois fait partie de cette liste des joueurs défectueux, en raison d’une douleur contractée à une cuisse au match aller. Même s’il a, au cours de la semaine, eu l’illusion de recouvrer sa santé, le capitaine des Juniors camerounais a rechuté et n’est pas à 100% pour disputer cette rencontre.

Dans le même temps, Christophe Ousmanou devra également composer sans Jean François Ngo’o qui souffre des adducteurs, même si ce dernier ne fait pas forcément partie de ses premiers choix. Ces deux cas de forfaits viennent davantage handicaper les Lionceaux, déjà orphelins de leur défenseur, Sali Boubakari, touché à la cheville à l’aller.

El. CAN-U20/Christophe Ousmanou : «On a travaillé devant les buts»

L’entraineur des Lions U20 a tiré les leçons de l’échec du match aller, et croit avoir trouvé la clé pour le retour face à l’Ouganda vendredi prochain. A la séance d’entrainement de ce mercredi, il a contraint son équipe à s’exercer devant les goals, après avoir appelé dare-dare le jeune Stéphane Zobo pour plus d’alternatives.

Comment préparez-vous ce match retour contre l’Ouganda, à 48 heures de l’échéance ?
Je pense qu’il y a de la sérénité, il y a de l’ambiance, et j’espère qu’ils vont le traduire sur le terrain vendredi.

Après la défaite au match aller, quelles sont les clés pour pouvoir renverser la vapeur au match retour ?
Aucun aspect de la performance n’est à négliger. C’est vrai qu’au match aller en Ouganda, nous avons pêché par la finition. On n’a pas mis les ballons au fond. Si on avait transformé nos occasions, on n’en serait pas là. La séance de cet après-midi, consistait à travailler devant les buts, à mettre le maximum de buts au fond des filets, et j’espère que ça nous réussira.

Est-ce qu’avec l’arrivée de Stéphane Zobo, on peut s’attendre à voir un autre visage de l’attaque camerounaise ?
La star, c’est l’équipe. Il n’y a pas un joueur sur qui on compte spécialement. Nous comptons sur les 18 joueurs que nous aurons sur la feuille. Je pense que Zobo pourra apporter sa contribution pour la qualification.

Vous avez travaillé sur une paire offensive Zogo-Ganago par exemple ?
Ce n’est pas parce qu’on va aligner cinq ou six attaquants que les ballons iront au fond des filets ; Il n’y a qu’un seul joueur qui se retrouvera devant les buts. Nous pensons pouvoir mettre la meilleure équipe possible pour défendre nos couleurs.

Quelles sont les forces et faiblesses de cette équipe selon vous ?
C’est une bonne équipe. La preuve, elle nous a battu 1-0. Il est question pour nous, de ne négliger aucun aspect. Le défi pour nous était de bien récupérer. Je pense qu’au vu de ce qui s’est fait aux entrainements, nous osons croire que les enfants ont bien récupérer et que vendredi, ils vont nous donner satisfaction.

Lions U-20 : Ignatius Ganago reste le capitaine !

Le sélectionneur Christophe Ousmanou a tranché sur la question, et conforte l’attaquant niçois dans ce rôle qu’il s’est coltiné au match aller face l’Ouganda.

Au match aller face à l’Ouganda samedi dernier à Kampala, l’entraineur des Lions U20 a décidé après la réunion de technique, de désigner un nouveau capitaine : Ignatius Ganago, tout nouveau dans le groupe, au détriment de Karl Ndedi, qui a assumé cette responsabilité durant les matchs de préparation, notamment face à Unisport (3-2), match auquel avait bel et bien pris part l’attaquant de l’OGC Nice.

Ce changement a évidemment suscité des gorges chaudes, y compris au sein de la tanière, où quelques joueurs se sont également brouillés pour le choix des maillots à arborer durant cette rencontre. Même si tout cela s’est passé bien avant le match, il va sans dire que ces incidents successifs ont pu déteindre sur l’état d’esprit de l’équipe, et le résultat obtenu sur le terrain pourrait aisément crédibiliser cette thèse.

Mais tout semble désormais rentrer dans l’ordre. La problématique du brassard est désormais élaguée, et Christophe Ousmanou n’en fait pas un problème au sein de son équipe. «Le capitaine, c’est celui qui l’a été au match aller. Je ne sais pas pourquoi il y a polémique. C’est une équipe qui est à son premier match officiel. Et avant le match officiel, il n’y a pas de capitaine, sauf s’il y a des capitaines dans les dortoirs. Nous étions à notre premier match officiel, et nous avons désigné un capitaine, qui celui-là (Ganago)», a tranché le technicien camerounais, au sortir de la séance d’entrainement de ce mercredi au stade militaire de Yaoundé.

Dans la perspective de ce match retour contre l’Ouganda mercredi, le coach des Lions U20 a également appelé en renfort le jeune Stéphane Zobo, pour enrichir son secteur offensif, resté stérile jusqu’ici. L’ancien international U17, aujourd’hui au centre de formation de Toulouse FC, pourrait donc être aligné d’entrée vendredi, et célébrer sa première cape avec les juniors.

Eliminatoires CAN féminine 2018 : Fin de stage mitigée pour les Lionnes !

La sélection nationale féminine a bouclé ce jour à Yaoundé son deuxième regroupement, préparatoire la campagne qualificative face au Congo.

Les filles ont livré à l’occasion, deux matchs amicaux. Le premier opposait des Lionnes évoluant au pays, à une sélection de meilleures joueuses du championnat, et s’est soldé par la victoire 2-1 des filles de Joseph Ndoko. Le second a mis aux prises une deuxième équipe des Lionnes, étoffée par les présences de quelques professionnelles à l’instar de Raïssa Feudjio, Henriette Akaba, Isis Sonkeng ou encore Henriette Akaba, à l’Académie Assio’o Robert, un centre de formation basé à Yaoundé. Cette deuxième rencontre s’est conclue par une défaite 1-2 des Lionnes. Au sortir de ce stage, les joueuses ont été libérées pour une mise au vert de trois jours, et elles rentreront à nouveau en stage dès vendredi prochain, pour la dernière ligne droite de leur préparation face au Congo le 4 juin prochain à Brazzaville.

 

 

Eliminatoires CAN-20 : le Cameroun tombe en Ouganda (0-1)

Les lionceaux ont mal démarré leur campagne face aux Hippos samedi à, Kampala, et devront impérativement s’imposer au retour sans encaisser pour espérer poursuivre l’aventure.
La sélection nationale des moins de 20 ans s’est mise en légère difficultés face à l’Ouganda, samedi au Star Times stadium de Lugogo à Kampala, dans son premier match des éliminatoires de la CAN «Niger 2018». La réalisation ougandaise porte la griffe de l’attaquant de Vipers Sports club de l’Ouganda, Steven Mukwala, peu avant la mi-temps, à la 44e minute. Les Hippos auraient même pu saler l’addition si Mukwala avait transformé sa deuxième occasion, et que Geofrey Wasswa ou Allan Okello, s’étaient montrés adroits devant les buts de Christopher Assimba.

En ballotage défavorables, les Lionceaux n’ont pas pu trouver le chemin des filets, malgré la présence dans le groupe d’Ignatius Ganago, le niçois venu en renfort à l’équipe, et capitaine dans ce match. Ni lui, encore moins Arnold Kamdem, tous buteurs dimanche dernier face à Unisport du Haut-Nkam (3-2) en match de préparation, n’ont récidivé. Déjà, au regard de ce dernier match de préparation, les Lionceaux présentaient quelques faiblesses dans la gestion de leur fin de match, même après avoir mené au score. Mais l’équipe souffre d’un manque d’efficacité devant les goals. Même si pour l’heure Ganago reste le meilleur atout offensif du Cameroun, il va sans dire que Moïse Kasava et René Ndi, ses partenaires de l’attaque, sont tout aussi muets, depuis les matchs de préparation.

Il reste au Cameroun de s’imposer à Yaoundé le week-end prochain, par au moins deux buts d’écart, pour caresser le rêve de passer au prochain et dernier tour de ces éliminatoires de la CAN U-20.

Devoir de mémoire: le président de la CAF se souvient de la tragédie zambienne

Le mardi 27 avril 1993, peu après le décollage de Libreville, l’avion qui transportait toute l’équipe de Zambie en route pour Dakar où elle allait disputer un match éliminatoire de Coupe du monde, s’écrasait en mer avec trente personnes à son bord. Il n’y eut aucun survivant.

En cette date anniversaire, le Président Ahmad a tenu à évoquer ce triste événement. “Alors que nous commémorons le 25e anniversaire de ce douloureux moment de l’histoire du football africain, au nom du Comité exécutif de la CAF, de la famille du football africain et de moi-même, je voudrais exprimer mes sincères condoléances aux familles qui ont perdu leurs proches. Nos pensées seront toujours avec elles”.

Coupe de l’Uniffac 2018 : le Cameroun champion d’Afrique centrale !

Les Lions cadets ont remporté la 5e édition de ce tournoi en s’imposant jeudi en finale contre la RD Congo (1-0).

La sélection nationale des moins de 17 ans du Cameroun s’est hissée sur le toit de l’Afrique centrale, en remportant jeudi à Yaoundé, la 5e édition de la Coupe de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac). Après avoir sorti le tenant du titre, le Congo Brazzaville en demi-finale, le Cameroun s’est encore départi du grand favori du tournoi, la République Démocratique du Congo, sur le score étriquée d’un but à zéro. Une réalisation signée, Moctar Oumate, le petit lutin camerounais, révélé au public mardi dernier en demi-finale. Le jeune sociétaire de Sahel de Maroua, avait laissé une très bonne impression à son entrée en jeu, et a gagné la confiance de l’entraineur, Thomas Libiih, qui l’a aligné d’entrée en finale.

Le technicien camerounais a eu le nez creux, et n’a pas été trahi par ce joueur, passé par des moments difficiles au début de ce tournoi, du fait de dysfonctionnements administratifs liés à son âge. Mais une fois sur l’aire de jeu, Moctar Oumate a pris sa revanche, et jeudi, il a été le héros de la finale face à la RDC. Très remuant et déroutant de par son dribble déconcertant, Moctar aura posé beaucoup de problèmes aux défenseurs congolais, avant de se retrouver au bon endroit, au bon moment. Sur un service d’Amah Awono, peu avant la mi-temps, Moctar, parvenait à propulser du bout du pied droit la balle au fond des buts de John Moke (1-0, 39e).

Un acquis consolidé durant la seconde période, en dépit de quelques éclats sporadiques d’Isaac Tshibangu, qui par deux fois dans le match (27e et 78e) était à deux doigts de trouver le fond des filets de Manuel Nkoulou, mais échouait sur l’intransigeance du portier camerounais, auteur d’un clean-sheet depuis les demi-finales.
Pour mémoire, le Cameroun remporte ainsi son deuxième trophée dans ce tournoi, après celui glané lors de la première édition en 2008 toujours à domicile à Limbé.

 

Tableau Récapitulatif :

Vainqueur : Cameroun (Or)
Finaliste : RD Congo (Argent)
Troisième : Congo-Brazzaville (Bronze)
Meilleur joueur : Moctar Oumate
Meilleur buteur : Joël Amah Awono (2 buts)

 

Fiche technique :

Compétition : Coupe de l’Uniffac 2018
Etape : Finale
Match : Cameroun vs RD Congo
Score : 1-0
Durée : 80mn+4’
Buteur : Moctar Oumate (39e)
Avertissements : Cameroun (Nsangou Youssouf, Ndzie Abanda Jordy)- RD Congo (Mbali Seme, Mugeni Batanga, Apianome Kasereka)

Equipes :
Cameroun : 16-Manuel Nkoulou, 15-Fabrice Ndzie, 5-Bere Benjamin, 2- Ndzie Abanda, 3-Matip Ma Ngue, 6-Youssouf Nsangou, 17-Ambomo Marcel (Joseph Tchinda), 8-Nguh Daniel (Nelson Djembe), 11-Moctar Oumate (Mboussi Ali), 7-Amah Awono, 9-Léonel Wamba
Entr: Thomas Libiih

RD Congo : 16-Moke John, 13-Mambepa Pagal (Mwupu Ngoyi), 12-Mugeni Batanga (Kasereka Chance), 9-Tshibangu Isaac, 7-Mbali Seme (Mbidi Mbala), 3-Apianome Kasereka, 8-Balumbi Wango, 11-Bahati Vital, 20-Nsingi Nathan, 14-Muluku Glady, 18-Kiala Nsingani
Entr : Eric Tsibassu

Coupe de l’Uniffac : Les réactions des acteurs du match Cameroun-Congo (1-1)

Le capitaine camerounais Fabrice Ndzié et son coéquipier Léonel Wamba, ont savouré leur qualification, mais il trotte déjà dans leurs têtes cette finale qui les oppose jeudi à la RD Congo. Quant à Valdo, le coach du Congo voisin défait en demi-finale, il nourrit des regrets face au Cameroun, et est déjà braqué vers le match de classement ce mercredi entre son équipe et le Tchad.

Fabrice Ndzie, capitaine du Cameroun
«On est confiants pour la finale»
Nous avons mis en pratique tout ce que nous avons appris pendant notre stage, même comme il n’a pas mis long. On promet de donner le meilleur de nous pour la finale. On a joués un match facile, parce qu’on connait le Congo. On a joués contre eux l’année dernière, et ils avaient bénéficié d’un pénalty à la fin du match. Cette année, il était question pour nous de gagner absolument ce match. On est confiants. On attend plus que la finale.

Valdo Candido, entraineur du Congo
«On a loupé nos occasions sur les contres»
On joue toujours à fond. Parfois on gagne, parfois on ne gagne pas. Parfois on fait match nul. Pour moi, ça ne change rien. On va affronter le Tchad, qui est pour moi une bonne équipe qui sait jouer au ballon. On a joué contre le Cameroun, et je l’attendais à ce niveau. C’est dommage que nous ayons loupé nos occasions sur les contres, surtout nos dernières passes. C’est le prix de la jeunesse.

Léonel Wamba, attaquant et buteur du Cameroun
«Félicitations aux congolais»
Mon but provient d’une action anodine. Je me dis, je me jette et ça sort comme ça sort, surtout que j’étais un peu critiqué par mon propre public. J’ai marqué, on est en finale. On avait eu peur de perdre à un moment donné, parce que les Congolais jouent vraiment très bien. Nous avons été surpris par leurs qualités de jeu, même si on savait à quoi s’attendre. Félicitations à eux. Vous savez, quand on joue chez soi, on a toujours une certaine pression, surtout face au tenant du titre. Ce n’est pas évident. Maintenant, nous avons hâte de disputer la finale, et même si c’était demain (ce mercredi), il n’y aurait pas de soucis. On va faire un peu de fête ce soir.
Propos recueillis par Y.K.

Coupe de l’Uniffac 2018 : Une finale Cameroun-RD Congo ce jeudi

Les deux équipes se sont qualifiées mardi en éliminant respectivement le Congo-Brazzaville et le Tchad en demi-finale de ce tournoi qui a cours à Yaoundé.

La finale de cette 5e Coupe de l’Uniffac opposera le Cameroun, pays hôte et leader du groupe A au terme de la phase des poules, à la RD Congo, qui a également fini première de son groupe, avant de se défaire facilement du Tchad ce mardi en demi-finale au stade Ahmadou Ahidjo (2-0). La rencontre entre les Lions U17 du Cameroun et les Diables rouges U17 du Congo, avait un parfum de rendez-vous traditionnel, puisque les deux équipes s’étaient déjà croisées en match de poules dans ce tournoi il y a deux ans au Congo, et s’étaient séparées dos-à-dos (1-1).

Une neutralité qui appelait forcément à un partage cette fois-ci à Yaoundé, et c’est le pays hôte qui s’y est bien pris face au tenant du titre, en l’emportant par la plus petites des marges (1-0), sur l’unique réalisation de Léonel Wamba en seconde période. A la réception d’une passe en retrait de Nelson Djembe, l’avant-centre de l’AS Menoua plantait une banderille acérée dans les filets de Patchely Mbemba et permettait au Cameroun de mener au score (1-0, 65e).

Il transformait ainsi l’un des trois tirs cadrés camerounais dans ce match. Mais il est resté dangereux dans la suite, et était sur le point de saler l’addition dans les arrêts de jeu, mais a vu sa frappe repoussée par le gardien congolais. Les Diables rouges doivent d’ailleurs une fière chandelle à ce jeune Mbemba, qui s’est interposé, non seulement pour enrayer cette frappe de Wamba, mais a également fait montre de sa classe sur un tiré superpuissant de Nelson Djembe dans le cours du jeu (70e).

Malheureusement, il ne sera aucunement récompensé par ses équipiers de l’attaquant, ni par Junior Mouniengue, encore moins par Valdy Matongo, les principaux fossoyeurs de la République Centrafricaine en match de poule. Ils ne défendront pas leur titre, et se contenteront du match de classement qui les opposera ce mercredi aux Saos cadets du Tchad.

Fiche technique :

Compétition : Coupe de l’Uniffac 2018
Etape : Demi-finale
Match : Cameroun vs Congo
Score : 1-0
Durée : 80mn+4’
Buteur : Léonel Wamba (65e)
Avertissements : Cameroun (Manuel Nkoulou, Léonel Wamba, Dafrey Kuebou, Fabrice Ndzie) ; Congo (Hernest Malonga)

Equipes :
Cameroun : 16-Manuel Nkoulou, 15-Fabrice Ndzie, 5-Bere Benjamin, 13-Brad Kuebou, 3-Matip Ma Ngue, 6-Youssouf Nsangou, 17-Ambomo Marcel, 4-Eyengue François (Neslon Djembe), 8-Nguh Daniel (Moctar Oumate), 7-Amah Awono, 9-Léonel Wamba
Entr: Thomas Libiih
Congo: 1- Patchely Mbemba, 3-Hernest Malonga (Japhet Mankou), 4-Francis Nzaba, 6-Ngontala Ray, 7-Junior Mouniengue, 8-Tomandzoto Borel, 10-Koloko Reich, 11-Andzouono Elie, 13-Wanick Mapengo, 9-Valdy Matongo (Ntaly David), 19-Eboke Jacques
Entr: Valdo Candido